Enseignants à l’école de la diversité

Aujourd’hui, des élèves réfugiés sont présents dans les classes des écoles belges. Cette évolution pose des questions aux autres élèves qui doivent apprendre à faire connaissance de leurs nouveaux camarades de classe. Qui sont-ils ? Pourquoi ont-ils dû fuir leur pays ? Quelles épreuves ont-ils traversé ?

Des enseignants font un « voyage en empathie » avec Sidra dans le camp Zaatari en Jordanie grâce à une expérience en réalité virtuelle.
© Bernard Verschueren

A l’invitation de la plateforme 11.11.11, plus de 120 enseignants, éducateurs et animateurs ont activement participé, ce mardi 16 octobre, à une journée d’études sur le thème « La migration dans l’enseignement ». Les enseignants se heurtent à des difficultés nouvelles quand ils doivent expliquer les déplacements forcés et leurs complexités. Comment aborder le sujet de la migration et de l’accueil des réfugiés en classe ? Comment lutter ensemble contre le racisme, la discrimination et les préjugés ? Comment les jeunes peuvent-ils utilement établir un pont entre l’école et la maison ? Ces questions ont été abordées lors d’ateliers participatifs questionnant les méthodes d’enseignement pour mieux accompagner les jeunes et les initier au respect de l’autre et au vivre ensemble dans la société multiculturelle belge d’aujourd’hui.

Pour répondre à de tels questions, le HCR (Agence des Nations Unies pour les réfugiés) a conçu un ensemble de matériel pédagogique pour chaque classe d’âge entre 6 à 18 ans portant sur l’utilisation des mots justes, la réalité des réfugiés dans le monde, l’accueil des réfugiés, le stress et les traumatismes subis par de nombreux enfants en fuyant leurs pays en conflit. Ce matériel est disponible ici pour tous les enseignants.

Les enseignants découvrent le materiel pédagogique du HCR. © Bernard Verschueren

 « C’est une bonne façon de se mettre à la place de quelqu’un d’autre. Mais plus important encore, cette vidéo pourrait augmenter l’empathie des élèves pour les réfugiés »

Le stand du HCR a été pris d’assaut par les enseignants qui ont emporté l’ensemble des publications qui leur étaient proposées. Plus d’une vingtaine d’entre eux ont également vécu une expérience inédite : un « voyage en empathie » avec Sidra, une réfugiée syrienne de 12 ans vivant dans le camp de réfugiés Zaatari en Jordanie. « Clouds over Sidra » est un film de 8 minutes en réalité virtuelle, filmé à 360 degrés et visionné à l’aide de lunettes numériques qui procurent la sensation d’être réellement sur place pour partager le quotidien de Sidra et de sa famille. « C’est impressionnant. On avait l’impression d’être vraiment présent avec Sidra », dit Auke, enseignant en formation. « C’est une bonne façon de se mettre à la place de quelqu’un d’autre. Mais plus important encore, cette vidéo pourrait augmenter l’empathie des élèves pour les réfugiés » affirme Ine, formatrice de futurs enseignants.