Autriche: la jeune Kosovare, cachée car menacée d'expulsion, refait surface
Publisher: AFP
Story date: 10/10/2007

VIENNE, 10 oct 2007 (AFP) – La jeune Kosovare de 15 ans, qui se cachait depuis fin septembre sous la menace d'une expulsion vers son pays, et qui menaçait de se suicider, "va bien", a annoncé mercredi le gouverneur conservateur de Haute-Autriche après l'avoir rencontrée mardi soir.

Le gouverneur Josef Pühringer s'est entretenu pendant une demi-heure avec la jeune Arigona Zogaj, dont le sort, et celui de sa famille, suscitent un vaste débat national en faveur d'un assouplissement du droit d'asile pour les étrangers intégrés en Autriche.

"J'ai voulu créer un pont humanitaire avec elle, mais en aucune manière contrecarrer la politique du droit d'asile" en vigueur en Autriche, a expliqué le gouverneur interrogé par la télévision ORF.

L'entretien, a-t-il ajouté, a eu lieu à la demande d'un prêtre auprès duquel la jeune fille a récemment trouvé refuge, après l'expulsion le 27 septembre dernier de son père et de ses quatre frères et soeurs vers leur village d'origine au Kosovo.

Arigona s'était enfuie pour échapper à la police venue chercher sa famille. La mère de la mineure a été autorisée à rester en Autriche jusqu'à ce qu'on retrouve sa fille.

Arigona avait menacé de se suicider, par le biais de messages texte et vidéo adressés aux médias, si le gouvernement refusait d'accorder le regroupement familial en Autriche.

Le parlement autrichien tenait mercredi après-midi une session extraordinaire à la demande du parti d'opposition des Verts pour débattre d'un assouplissement de la loi autrichienne en matière d'asile.

Le ministre de l'Intérieur, le conservateur Günther Platter, dont émanait l'ordre d'expulsion de cette famille arrivée en 2002 et qui a essuyé plusieurs refus de droit d'asile depuis, mais était bien intégrée à Frankenburg (Haute-Autriche), a répété mercredi qu'il "ne cèderait pas au chantage" et ne se laisserait pas dicter sa politique par la rue.

Plusieurs milliers de personnes (5.500 selon la police) ont manifesté mardi soir devant son ministère pour demander un traitement plus humain des cas de familles de demandeurs d'asile présents et intégrés en Autriche.
 

Refugees Daily
Refugees Global Press Review
Compiled by Media Relations and Public Information Service, UNHCR
For UNHCR Internal Distribution