Le HCR condamne les attaques aériennes contre un camp de réfugiés au Soudan du Sud
Publisher: News Press, France
Story date: 15/11/2011
Language: Français

Le HCR a fermement condamné vendredi le bombardement aérien d'un camp de réfugiés temporaire dans le Soudan du Sud où sont hébergés plus de 20 000 réfugiés ayant récemment fui la violence dans les montagnes Nuba, au Soudan.

« Deux des bombes sont tombées dans le camp de Yida, dont l'une près d'une école », a indiqué Adrian Edwards, porte-parole du HCR. « Heureusement, il n'y a eu aucune perte en vie humaine dans le camp et nous évaluons la situation dans les communautés environnantes », a-t-il expliqué aux journalistes à Genève.

Le HCR préparait de nouveaux sites de réfugiés situés plus loin de la frontière lorsque le bombardement est survenu jeudi à Yida. « Nous espérions commencer le transfert des réfugiés mais nos efforts avaient déjà été freinés par de fortes pluies qui rendent impraticable la route vers le camp », a expliqué Adrian Edwards.

Le HCR est préoccupé par les tensions croissantes dans les zones frontalières entre le Soudan et le Soudan du Sud, où des centaines de milliers de civils ont été déracinés par les combats depuis juin.

Des informations sont également parvenues cette semaine à propos d'un bombardement meurtrier contre le village de New Guffa dans l'Etat du Nil Supérieur au Soudan du Sud. Des civils ont été tués et d'autres blessés. Jusqu'à 55 000 civils originaires des zones de Damazine et Kurmuk se dirigeraient vers le sud dans l'Etat du Nil Bleu au Soudan. Certains se dirigent vers Chali dans l'Etat du Nil Bleu.

D'autres traversent la frontière vers le village de New Guffa, à neuf kilomètres du poste frontière, ou vers Bunj, le chef-lieu du comté de Maban dans l'Etat du Nil Supérieur au Soudan du Sud. D'autres pourraient se diriger vers l'Ethiopie voisine où plus de 30 000 Soudanais ont déjà trouvé refuge et reçoivent une aide du HCR et de ses partenaires.

Les nouveaux arrivants dans le comté de Maban décrivent des villages vidés de leurs habitants au sud de la ville de Kurmuk de l'autre côté de la frontière. Les nouvaux arrivants sont enregistrés dans la ville de Bunj, où le HCR avait déjà établi un point d'escale ainsi qu'un entrepôt où est stocké du matériel d'aide humanitaire pour 15 000 réfugiés.

Des équipes d'évaluation des Nations Unies prévoient de se rendre à Maban ce week-end pour évaluer la situation humanitaire des nouveaux arrivants. Parallèlement, les autorités locales identifient des sites de réception temporaires, car elles anticipent davantage d'arrivées dans un contexte de tensions accrues.
 

Refugees Daily
Refugees Global Press Review
Compiled by Media Relations and Public Information Service, UNHCR
For UNHCR Internal Distribution