(AE) RUSSIE: Moscou pointe le doigt sur la question des droits de l'homme dans l'UE
Publisher: Agence Europe
Story date: 09/12/2012
Language: Français

Bruxelles, 07/12/2012 (Agence Europe) – Le Commissaire pour les droits de l'homme, la démocratie et les droits de l'homme du ministère russe des Affaires étrangères, Konstantin Dolgov, a présenté, jeudi 6 décembre à Bruxelles, un rapport sur la situation des droits de l'homme dans l'Union européenne, publié la veille. Soulignant une dégradation de ces droits, il a mis en avant, entre autres, le racisme, la xénophobie, le néonazisme, les violations des droits de l'homme des minorités dont la minorité russe, des prisonniers, des réfugiés ainsi que l'inégalité entre les sexes et la liberté des médias... « Nous ne disons pas que les pays européens ne sont pas démocratiques mais que des questions doivent être abordées », a expliqué M. Dolgov, rappelant aussi l'importance de la souveraineté nationale.

« Nous croyons que personne ne devrait avoir le monopole d'évaluer la situation des droits de l'homme dans d'autres pays », a-t-il précisé, alors que l'UE critique régulièrement les droits de l'homme dans son pays.

Le rapport d'une soixantaine de pages, fondé sur des informations venant de différentes organisations nationales et internationales, rappelle que des pays européens n'ont pas signé certains traités internationaux concernant les droits de l'homme. « L'UE elle-même n'a pas signé la Convention européenne des droits de l'homme alors que tous les États membres l'ont signée. C'est incroyable », a ajouté M. Dolgov.

Le diplomate russe a regretté que les droits de l'homme soient une prérogative nationale. « Il y a une situation paradoxale. Il y a beaucoup d'intégration économique et financière mais l'intégration humanitaire est à la traine », a-t-il noté. Rappelant le rôle du Représentant spécial de l'UE pour les droits de l'homme, M. Dolgov a précisé que Stavros Lambrinidis était tenu de promouvoir ces droits dans le monde entier, excepté dans l'UE. « Qui s'occupe des droits de l'homme au sein de l'UE ? Il n'y a pas de grande réponse à ce sujet », a-t-il questionné, alors que Viviane Reding est pourtant Commissaire européenne aux droits fondamentaux.

M. Dolgov a aussi appelé à une coopération plus étroite entre l'UE et la Russie. « Nous avons besoin d'une coopération constructive, d'interaction. J'espère que cela va arriver avec nos partenaires européens. (...) Il y a des problèmes qui dépassent les frontières, nous devons penser ensemble à la manière de les résoudre », a-t-il souligné. Les droits de l'homme seront abordés lors du sommet UE/Russie du 21 décembre. Le rapport est disponible à l'adresse suivante: www.mid.ru (CG)
 

Refugees Daily
Refugees Global Press Review
Compiled by Media Relations and Public Information Service, UNHCR
For UNHCR Internal Distribution