L'ambassadrice de bonne volonté au pays du sourire

L'ambassadrice de bonne volonté de l'UNHCR, Angelina Jolie, joue au football avec des enfants réfugiés dans le camp de Tham Hin en Thaïlande.  © HCR

BANGKOK, Thaïlande, 22 mai (UNHCR) - Bravant les pluies de la mousson, l'ambassadrice de bonne volonté de l'UNHCR, Angelina Jolie, a visité le 19 mai le camp de réfugiés de Tham Hin en Thaïlande. Cette visite d'une journée était la première qu'elle n'ait jamais faite dans un camp de réfugiés en Asie du Sud-Est.

Accompagnée du représentant régional de l'agence des Nations Unies pour les réfugiés, Jahanshah Assadi, elle a fait le tour du camp, bénéficiant des nombreuses informations fournies par les autorités thaïlandaises du camp, le comité de réfugiés et les anciens. Elle a visité la clinique, parlé avec les travailleurs médicaux et le personnel de santé et rencontré de nombreux réfugiés.

A l'école du camp, Angelina Jolie a été accueillie parles enfants, qui ont interprété une danse traditionnelle karen en son honneur. Plus tard, au cours d'une cérémonie empreinte de simplicité, elle fait don d'une télévision, d'un magnétoscope et d'un générateur pour les cours d'éducation et de formation professionnelle, ainsi que des équipements sportifs. Enfin, elle a offert un sarong à chaque femme réfugiée du camp.

En retour, la communauté réfugiée a offert à Angelina Jolie une robe traditionnelle karen brodée, qu'elle a revêtue, pour le plus grand plaisir de l'assistance. Assise sur les nattes, elle a distribué des ballons de football à une foule d'enfants surexcités.

Le camp de Tham Hin, ouvert en 1997, est situé près de la frontière entre la Thaïlande et le Myanmar et accueille une population de quelque 9 000 réfugiés, principalement des membres de l'ethnie karen du Myanmar.

Quand on lui a demandé ses impressions sur le camp, Angelina Jolie a déclaré que les réfugiés étaient « vraiment bien pris en charge, mais qu'ils prenaient également leurs responsabilités ... ce camp offre vraiment l'exemple d'un camp actif ».

L'ambassadrice de bonne volonté a exprimé sa gratitude au gouvernement royal thaïlandais pour sa politique humanitaire envers les réfugiés, et a particulièrement salué le peuple thaïlandais et les communautés d'accueil pour la compassion et la générosité qu'ils témoignent à l'encontre des réfugiés depuis des années.

« Tout le monde voudrait rentrer chez soi », a-t-elle dit, exprimant son espoir que les réfugiés puissent, dans un avenir proche, rentrer dans leur pays sur une base volontaire et digne et dans des conditions de sécurité satisfaisantes.« La formation sera utile pour les préparer à ce futur », a-t-elle ajouté, soulignant par là le besoin qu'ont les réfugiés d'une éducation adéquate et d'une formation professionnelle qui leur permettront, une fois rentrés chez eux, de mener leur vie fructueuse.

A la fin de sa visite, Angelina Jolie a remis la somme de 100 000 dollars pour les activités d'éducation et de formation professionnelle de la population réfugiée et des communautés d'accueil.

Avant de se rendre au camp de Tham Hin, Angelina Jolie avait déjà visité des camps au Pakistan, au Cambodge, en Sierra Leone et en Tanzanie. Elle s'est très récemment rendue au camp d'Osire en Namibie, où elle a offert de la nourriture, des tentes, des équipements de sport, et où elle a fait un don personnel pour du matériel d'éducation et de soutien au Centre des femmes.

Par Indrika Ratwatte, UNHCR Bangkok