Le Haut Commissaire du HCR voyage avec des rapatriés alors que le monde entier fête la Journée mondiale du réfugié

Alors que des millions de personnes se réunissaient pour célébrer la Journée mondiale du réfugié, le Haut Commissaire António Guterres accompagnait un convoi de rapatriés au Libéria et répétait son appel à la communauté internationale pour qu'elle aide davantage les pays sortant d'un conflit. Le Secrétaire général des Nations Unies Kofi Annan a, quant à lui, délivré un message d'espoir et le HCR a lancé une importante campagne de collecte de fonds.

Lors de la Journée mondiale du réfugié, le Haut Commissaire António Guterres a pris des enfants réfugiés par la main pour les amener de l'autre côté du pont franchissant la rivière Mano, située entre la Sierra Leone et le Libéria, leur patrie d'origine. Les enfants faisaient partie d'un groupe de 125 réfugiés rentrant chez eux grâce à un convoi après des années d'exil.  © HCR/A.Rehrl

GENEVE, 20 juin (UNHCR) - Le Haut Commissaire de l'agence des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres, qui fêté la Journée mondiale du réfugié au Libéria, a accompagné un convoi de réfugiés rapatriés et réitéré son appel à la communauté internationale pour qu'elle aide davantage les pays sortant d'un conflit.

« Nous savons par expérience que la moitié des pays qui parviennent à résoudre leurs conflits plongent à nouveau dans la violence au cours des cinq années qui suivent. C'est pour cette raison que le Libéria a besoin de soutien maintenant, pas dans deux ou trois ans », a déclaré António Guterres, qui avait rejoint la Présidente libérienne Ellen Johnson-Sirleaf à l'occasion d'une cérémonie très colorée dans la ville de Sinje. « Nous devons mobiliser des ressources pour des résultats immédiats », a-t-il ajouté.

La commémoration avait débuté un peu plus tôt mardi par un message d'espoir adressé par le Secrétaire général des Nations Unies Kofi Annan et par le lancement d'une importante campagne de collecte de fonds par l'UNHCR. Parallèlement, l'agence pour les réfugiés, ses partenaires et des millions de personnes à travers le monde fêtaient l'événement par un large éventail d'activités.

Dans un message spécial, Kofi Annan a indiqué que, bien que le nombre total de réfugiés soit à son niveau le plus bas depuis 1980, l'UNHCR a aidé des millions de personnes à rentrer chez elles ou à se réinstaller dans un pays d'asile. Il a souligné que plus de la moitié des personnes dont s'occupe l'agence humanitaire dans le monde ont passé cinq ans ou plus en exil.

« Cette journée nous rappelle que nous avons la responsabilité de faire vivre l'espoir chez ceux qui en ont le plus besoin, c'est-à-dire chez les millions de réfugiés et personnes déplacées qui sont encore en exil », a déclaré le chef des Nations Unies depuis l'Europe.

A Londres, la Haut Commissaire adjointe de l'UNHCR Wendy Chamberlin a lancé une campagne mondiale d'une année intitulée ninemillion.org. Cette initiative vise à permettre aux neuf millions d'enfants réfugiés que compte la planète d'accéder à des programmes éducatifs et sportifs, grâce à des activités de sensibilisation du public et de collectes de fonds.

Les deux tiers de l'argent récolté seront utilisés pour soutenir l'éducation au sein des communautés réfugiées. Le reste des fonds permettra aux jeunes réfugiés de bénéficier de programmes de sport et de jeu proposés par l'agence humanitaire Right to Play, qui est basée à Toronto. Cette campagne est soutenue par les partenaires du secteur privé de l'UNHCR, Nike et Microsoft.

Pour lancer la collecte de fonds, la Fondation Nike a annoncé une première donation d'un million de dollars au projet ninemillion.org. L'entreprise spécialisée dans les vêtements de sport a fabriqué des T-shirts portant le logo de la campagne et donné 40 000 ballons à la fois colorés et résistants pour les enfants réfugiés.

Du fait du décalage horaire, la région Asie-Pacifique a été la première à célébrer l'anniversaire. Une large variété d'activités était organisée dans divers pays, de l'Australie à l'Afghanistan, pour la plupart sur le thème de cette année, l'« espoir ».

0

Dans la capitale australienne Canberra, les bâtiments publics entourant le lac Burley Griffine ont été illuminés en bleu - la couleur des Nations Unies - et des drapeaux célébrant la Journée mondiale du réfugié ont flotté dans le secteur du Parlement. « Vous êtes là à regarder le drapeau se hisser et vous éprouvez une sorte d'euphorie. Vous réalisez soudain que ce drapeau est un symbole de la reconnaissance accordée à vos espoirs, à votre désir de pouvoir vivre en paix », a déclaré Alex Taban, un étudiant soudanais, lui-même ancien réfugié, arrivé en Australie trois ans auparavant.

Mais au Timor-Leste, les célébrations ont été allégées alors que l'UNHCR continue d'aider des dizaines de milliers de personnes récemment déplacées par des combats entre groupes rivaux dans la capitale Dili. Nombre d'entre elles qui ont dû fuir à nouveau leurs maisons ont paru découragées après avoir appris que c'était la Journée mondiale du réfugié.

En Malaisie, l'UNHCR a organisé un carnaval coloré dans son enceinte de Kuala Lumpur. Quelque 200 réfugiés ont pris part aux festivités, qui étaient presque entièrement financées par le secteur privé et par des dons de particuliers.

A des milliers de kilomètres à l'ouest, le Haut Commissaire António Guterres a voyagé en début de journée vers la région de Bo Waterside au Libéria et a rejoint un convoi transportant 125 réfugiés de retour depuis les camps de la Sierra Leone voisine. L'UNHCR a aidé à rapatrier quelque 69 000 Libériens, dont 14 000 de Sierra Leone depuis octobre 2004.

Sur un pont franchissant la rivière Mano, qui sépare les deux pays, António Guterres est monté à bord d'un camion transportant 15 réfugiés. Ils sont arrivés quarante minutes plus tard au centre de transit de Sinje, où les rapatriés ont passé la nuit avant de rejoindre leurs villages. « Chacun a droit à un foyer », a-t-il affirmé aux réfugiés, en les mettant en garde contre les difficultés à venir et en appelant la communauté internationale à fournir davantage de soutien.

Il a indiqué que le Libéria méritait cette aide après 14 ans de guerre et a noté que ce pays appauvri donnait l'exemple en accueillant près de 20 000 réfugiés originaires des pays voisins.

Ailleurs sur le continent, le Ministre de l'intérieur d'Afrique du Sud, Nosiviwe Mapisa-Nqakula, a célébré la Journée mondiale du réfugié en lançant une campagne pour que les demandes d'asile de plus de 100 000 réfugiés soient revues. « Notre but en tant que gouvernement est de gérer au plus vite le retard accumulé dans le traitement des demandes d'asile », a-t-elle affirmé.

En Ouganda, les réfugiés, les délégués des Nations Unies, des représentants du gouvernement et d'autres personnalités ont pris part a un débat sur la législation récemment adoptée dans le pays sur les réfugiés. Le juge de la Cour suprême et ancien réfugié, George Kanyeihamba, a déclaré au sujet de sa coopération à l'élaboration du projet de loi : « j'ai participé à ce travail non seulement avec ma tête, mais aussi avec mon coeur ». Le projet de loi a été chaleureusement accueilli car il inclut la persécution sur la base du genre.

Les participants au tournoi de football de l'UNHCR dans l'arrondissement de Zemun à Belgrade se sont échauffés avec le nouveau ballon Nike jaune et vert. Six équipes se sont rencontrées lors de cette manifestation sportive qui a été sponsorisée par Microsoft et co-gérée par International Aid Network. Les gagnants et les participants ont reçu des ballons Nike et ont été invités à des formations gratuites en informatique, dispensées par Microsoft.

0

En Turquie, le célèbre chanteur Muazzez Ersoy a visité des familles de réfugiés dans les villes de Kayseri et Aksaray en Anatolie centrale et ont discuté de leurs problèmes. Les employés de l'UNHCR, les représentants du gouvernement et les travailleurs humanitaires ont planté environ 1 000 arbres dans la « forêt de l'asile » près de l'aéroport de la capitale Ankara.

0

D'autres pays ont accueilli nombre d'activités, incluant des festivals de films, des expositions photos, des ventes de charité, des défilés de mode, des concerts et des compétitions de sport, y compris du football. Il y aura aussi des quiz, des concours de dessins et d'écriture, des plantations d'arbres, des séminaires, des ateliers de travail, des discours, des campagnes de sensibilisation auprès du public, des réunions de prière et des récitals de poésie. Des affiches sur le thème de « l'Espoir » sont diffusées dans le monde entier.

En parallèle, des chaînes de télévision diffusent dans le monde entier un message spécial de l'Ambassadrice de bonne volonté de l'UNHCR Angelina Jolie, dans lequel elle lance un appel urgent à tous les citoyens du monde pour qu'ils se rappellent des millions de déracinés de la planète. « S'il vous plaît, aidez-les à garder espoir et souvenez-vous de la Journée mondiale du réfugié », a indiqué l'actrice, qui a aussi été interviewée aujourd'hui sur la question des réfugiés dans une émission spéciale de CNN.