La Mauritanie prête à autoriser 20 000 réfugiés à rentrer du Mali et du Sénégal

Le Gouvernement mauritanien a décidé de permettre à quelque 20 000 réfugiés de rentrer chez eux depuis le Mali et le Sénégal voisins, où certains d'entre eux ont passé presque vingt ans en exil.

Une mère mauritanienne et ses enfants devant leur abri de fortune au Sénégal.  © HCR/L.Geslin

GENEVE, 22 juin (UNHCR) - L'agence des Nations Unies pour les réfugiés a salué vendredi la décision du Gouvernement mauritanien d'autoriser quelque 20 000 réfugiés à rentrer chez eux depuis le Mali et le Sénégal voisins, où certains ont passé presque vingt ans en exil. La décision mauritanienne a coïncidé avec l'édition 2007 de la Journée mondiale du réfugié, qui était célébrée mercredi.

« L'UNHCR est très satisfait de ce développement et nous allons travailler étroitement avec toutes les parties concernées pour assurer un retour en douceur, dans la dignité et la sécurité, de tous ceux qui choisissent cette option », a indiqué Radhouane Nouicer, le directeur de l'UNHCR pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, depuis Genève.

Dans les prochaines semaines, l'agence pour les réfugiés va mettre au point les modalités de retour avec les gouvernements de Mauritanie, du Sénégal et du Mali ainsi qu'avec les réfugiés. Parallèlement, l'UNHCR va évaluer la situation des personnes désirant rentrer depuis le Mali et le Sénégal et les enregistrer.

En 1989, une dispute de longue date entre la Mauritanie et le Sénégal sur les limites de leur frontière commune a dégénéré en violences ethniques. Des dizaines de milliers d'habitants du sud de la Mauritanie ont fui vers le Sénégal et le Mali, alors que de nombreux citoyens maures du Sénégal ont rejoint la Mauritanie.

Beaucoup d'entre eux sont rentrés spontanément vers les deux pays depuis 1989, mais un nombre considérable reste encore réfugié. Ils attendent le bon moment pour rentrer avec une assistance et des garanties concernant leur sécurité.

La plupart des réfugiés mauritaniens habitent dans des installations de fortune situées sur une bande de 600 kilomètres le long de la vallée du fleuve Sénégal, qui borde la Mauritanie. Au Mali, la plupart des réfugiés sont installés dans des zones proches de la frontière avec la Mauritanie.

Les réfugiés ont maintenu des liens étroits avec leur pays d'origine et continuent à revendiquer leur identité mauritanienne. Parallèlement, ils ont essayé de s'intégrer du mieux possible. L'UNHCR les a soutenus.