Le HCR réaffirme la solidité de ses liens avec deux partenaires clés du secteur non gouvernemental

Mercredi, l'agence des Nations Unies pour les réfugiés a signé des nouveaux accords de partenariat avec deux importantes organisations non gouvernementales - le Comité international de secours et l'International Medical Corps (IMC).

Le Haut Commissaire António Guterres signe un mémorandum d'accord avec George Rupp, Président du Comité international de secours.  © HCR/S.Hopper

GENEVE, 11 juillet (UNHCR) - Mercredi, l'agence des Nations Unies pour les réfugiés a signé des nouveaux accords de partenariat avec deux importantes organisations non gouvernementales - le Comité international de secours et l'International Medical Corps (IMC).

Le Haut Commissaire pour les réfugiés, António Guterres a rencontré séparément les délégations de haut niveau des deux ONG basées aux Etats-Unis et a signé des mémoranda d'accord sur leurs partenariats stratégiques. La Présidente de l'IMC, Nancy Aossey, et le Président du Comité international de secours, George Rupp, ont signé l'accord au nom de leurs agences respectives, qui mettent en oeuvre de nombreux programmes pour l'UNHCR dans les secteurs de la santé, de la nutrition, de l'hébergement, de l'éducation et de l'eau.

« Ces mémoranda d'accord constituent une base pour le développement d'un partenariat stratégique et opérationnel entre l'UNHCR et ces deux ONG, à la fois au niveau global et pour des opérations spécifiques », a affirmé António Guterres.

Nicholas Coussidis, chef de l'unité des ONG de l'UNHCR, a ajouté que l'objectif de ces mémoranda d'accord était « d'avoir une approche plus globale, ce qui signifie que l'UNHCR peut non seulement avoir recours aux capacités et les ressources humaines de ses partenaires d'exécution dans un contexte d'urgence mais également dans un contexte de situations de post-urgence, de secours et de développement. »

Les deux mémoranda d'accord signés mercredi reconnaissent un engagement commun en faveur de la protection et de l'assistance des réfugiés, des personnes déplacées internes et des autres personnes relevant de la compétence de ces organisations. Ils reflètent aussi l'intention de renforcer la coopération entre l'UNHCR, le Comité international de secours et l'IMC.

Le partenariat avec le Comité international de secours insiste sur une collaboration plus étroite dans les domaines des initiatives visant au renforcement des compétences, de la réponse d'urgence, de l'éducation, du respect de l'environnement, des systèmes sanitaires et de l'hygiène, de la santé et de la nutrition, des solutions durables et de la protection - particulièrement en termes de prévention et de réponse aux violences sexuelles et sexistes. Le mémorandum d'accord signé avec l'IMC met l'accent sur une collaboration plus étroite dans les domaines de la santé et de la nutrition, des urgences, et des solutions durables.

En 2007, l'UNHCR alloue au Comité international de secours une somme de 15,2 millions de dollars pour mettre en place des programmes sur le terrain, tandis que l'IMC a reçu 2,3 millions de dollars.

« Ces accords ne sont pas de nouveaux documents de nature politique au siège de l'UNHCR à Genève », explique Nicholas Coussidis. « Ils ont vraiment pour but de refléter et de concrétiser nos partenariats sur le terrain et pour les personnes qui ont besoin de bénéficier de cette collaboration. »