L'ambassadeur de bonne volonté Adel Imam encourage les élèves iraquiens en Syrie

L'ambassadeur de bonne volonté de l'UNHCR, Adel Imam, a rendu visite mercredi à des enfants iraquiens scolarisés en Syrie et les a vivement encouragés à travailler dur et à garder espoir en l'avenir. Il a également rendu hommage au Gouvernement syrien et à sa population pour l'assistance apportée aux Iraquiens.

L'ambassadeur de bonne volonté de l'UNHCR, Adel Imam, rencontre des élèves syriens et iraquiens à Damas.  © HCR/J.Wreford

DAMAS, Syrie, 12 septembre (UNHCR) - L'ambassadeur de bonne volonté de l'UNHCR, Adel Imam, a rendu visite mercredi à des enfants iraquiens scolarisés en Syrie et les a vivement encouragés à travailler dur et à garder espoir en l'avenir.

« En attendant le jour où vous pourrez rentrer chez vous, je veux que vous preniez vos études au sérieux et que vous en profitiez au maximum », a dit le célèbre acteur égyptien aux enfants de l'école primaire Seida Zeinab, à Damas, une ville où plus de 350 000 réfugiés iraquiens ont trouvé abri.

Adel Imam a été applaudi par les élèves, les enseignants et les parents, qui se pressaient dans la cour de l'école. « J'adore regarder Adel Imam à la télévision, mais le voir arriver aujourd'hui dans notre classe a été un moment dont je me souviendrai toute ma vie », raconte une fillette iraquienne qui entre en troisième année de primaire.

La visite de l'ambassadeur de bonne volonté a coïncidé avec le début de l'année scolaire, au cours de laquelle le Ministre syrien de l'éducation compter sur l'inscription de 100 000 enfants réfugiés iraquiens dans les écoles publiques. Cette semaine, des dizaines de milliers d'Iraquiens ont commencé l'école en Syrie ; beaucoup de ces enfants ont manqué une bonne partie de leur scolarité, à la fois en Iraq puis comme réfugiés en Syrie.

S'adressant aux enfants syriens assis tout près de leurs nouveaux camarades de classe, Adel Imam les a remerciés pour leur hospitalité et pour avoir fait en sorte que les enfants réfugiés se sentent comme chez eux dans ce lieu de refuge provisoire.

« Je vais parler de votre gentillesse et générosité au monde entier, et je veux que vous continuiez à garder ce même esprit dans vos classes », a dit Adel Imam, parlant à une classe de deuxième année de primaire, composée de plus de 40 fillettes.

En terminant sa visite de deux jours en Syrie, l'acteur égyptien a reconnu l'extraordinaire générosité démontrée par la Syrie accueillant plus de 1,5 million d'Iraquiens ayant fui la violence dans leur pays. Au cours de réunions avec des autorités syriennes, parmi lesquelles le Ministre de l'éducation, Ali Saad et le Ministre adjoint des affaires étrangères, Faysal Mekdad, Adel Imam a exprimé sa reconnaissance pour le soutien de la Syrie aux déracinés iraquiens et a demandé un engagement international plus important, afin d'atténuer la pression humanitaire qui pèse sur la région.

« Je suis bouleversé et fier de constater de mes propres yeux l'extrême générosité dont font preuve les Syriens envers leurs frères iraquiens ; nous comptons encore sur leur soutien pour fournir un abri sûr aux cas humanitaires qui se présenteront aux frontières », a déclaré Adel Imam. Le Gouvernement syrien a mis en place, cette semaine, de nouvelles restrictions pour l'obtention de visas à l'intention des Iraquiens qui arrivent à la frontière syrienne.

Adel Imam a aussi appelé à soutenir pour la Syrie. « La communauté internationale et le monde arabe doivent assumer leur part de responsabilités ainsi qu'apporter leur aide à la Syrie et aux pays voisins qui ont supporté le lourd fardeau d'accueillir des Iraquiens depuis l'éruption des violences dans leur pays », a-t-il dit.

Plus tard, Adel Imam a visité un centre d'enregistrement de l'UNHCR à Damas, où il a reçu un nouvel accueil enthousiaste de la part d'Iraquiens réfugiés ainsi que des employés de l'UNHCR. Il s'est entretenu avec plusieurs réfugiés sur ce qui leur était arrivé, notamment des enlèvements et des tentatives de meurtre.

Adel Imam est le deuxième ambassadeur de bonne volonté de l'UNHCR à visiter la Syrie durant ces trois dernières semaines. L'actrice américaine Angelina Jolie a rencontré des réfugiés iraquiens à Damas à la fin du mois dernier et a aussi visité un camp situé juste de l'autre côté de la frontière en Iraq.

L'agence des Nations Unies pour les réfugiés estime que plus de 4,2 millions d'Iraquiens ont fui leurs maisons, deux millions dans les Etats voisins et quelque 2,2 autres millions déplacés à l'intérieur de l'Iraq.

Fin juillet, l'UNHCR et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) ont lancé un appel conjoint d'un montant de 129 millions de dollars pour l'éducation afin de permettre le retour à l'école de 155 000 jeunes réfugiés iraquiens dans tout le Moyen-Orient.

Par Abeer Etefa à Damas, Syrie