Un robot, héros de dessin animé sud-coréen, devient envoyé de bonne volonté

Robot Taekwon V, le héros de dessin animé d'arts martiaux, a été nommé envoyé de bonne volonté de l'UNHCR en Corée du Sud, pour aider à collecter des fonds et à faire connaître la question des réfugiés.

Janice Lyn Marshall, déléguée de l'UNHCR en Corée du Sud, et Shin Chul, chef exécutif de Robot Taekwon Co., à la cérémonie de nomination de Robot Taekwon V en tant qu'envoyé de bonne volonté.  © HCR/H-J.Yoo

SEOUL, Corée du Sud, 25 juillet (UNHCR) - C'est un super héros qui plonge régulièrement sur la ville pour sauver des Coréens en danger - et maintenant il consacre son statut de star à venir en aide aux réfugiés. Robot Taekwon V, un héros de dessin animé d'arts martiaux, une icône aussi célèbre en Corée du Sud que Superman l'est dans les pays occidentaux, a accepté de devenir envoyé de bonne volonté de l'agence des Nations Unies pour les réfugiés en Corée du Sud.

« C'est une première pour l'UNHCR : Nous allons utiliser l'image d'un personnage de dessin animé », a dit Janice Lyn Marshall, la déléguée de l'UNHCR en Corée de Sud, après la cérémonie de signature qui s'est déroulée lors du 32ème anniversaire de Robot Taekwon V ce jeudi. « Nous avons pensé que l'association avec ce personnage, extrêmement populaire auprès d'un public de tous âges - hommes et femmes confondus-, nous donnerait un potentiel énorme de reconnaissance en République de Corée, où nous sommes encore largement méconnus. »

L'année prochaine, le personnage, qui utilise le taekwondo pour protéger les faibles, collaborera avec l'UNHCR pour des événements comme la Journée mondiale du réfugié, la Journée des Nations Unies et encore d'autres occasions. Son image sera aussi utilisée pour la collecte des fonds et sera véhiculée sur les articles promotionnels en Corée du Sud.

Robot Taekwon V est considéré comme un gardien qui protège la Corée du danger, ce pays ayant été envahi à de nombreuses reprises par des nations étrangères tout au long de son histoire.

« La cause pour laquelle ce personnage se bat est proche de celle pour laquelle les Nations Unies oeuvrent : établir la paix dans le monde et arrêter ceux qui voudraient essayer de la détruire », a dit Janice Lyn Marshall.

Sur le site Internet en coréen de l'UNHCR en Corée, www.unhcr.or.kr, on peut voir le robot expliquant lui-même sa motivation pour son travail avec l'UNHCR.

« Depuis 30 ans, j'ai protégé des familles et des enfants coréens du mal, et j'ai préservé leur espoir et leur courage », a-t-il dit dans une interview. « Maintenant je dois aller au-delà des frontières coréennes et à travers le monde, et faire tout mon possible pour aider les enfants à ne pas perdre espoir et à réaliser leurs rêves. »

En Corée du Sud, la population en sait très peu sur les 32 millions de réfugiés et autres personnes relevant de la compétence de l'UNHCR à travers le monde. Mais Robot Taekwon V a dit qu'il ferait le lien en rappelant aux Coréens que nombre d'entre eux étaient eux-mêmes déplacés durant la guerre de Corée au début des années 50.

« J'informerai aussi les Coréens sur les situations de réfugiés dans le monde, en collaborant avec la représentation de l'UNHCR en Corée », a dit le robot durant l'interview. « Je sais que les Coréens ont bon coeur - je suis donc certain qu'ils auront de l'empathie. »

Par Hye-jeong Yoo à Séoul, Corée du Sud