La Human Race débarque à Genève

Vendredi, près de 100 employés et supporters du HCR ont sacrifié leur déjeuner et parcouru les rues de Genève afin de collecter de l'argent pour les enfants réfugiés au Tchad.

Ce groupe de 20 coureurs a participé à la course de 10 kilomètres.  © HCR/R.DeLa Cruz

GENEVE, 29 août (UNHCR) - Près de 100 employés et supporters du HCR ont sacrifié leur déjeuner de vendredi et parcouru les rues de Genève afin de collecter de l'argent pour les enfants réfugiés au Tchad.

L'agence des Nations Unies pour les réfugiés a organisé une course de 10 kilomètres et une marche de cinq kilomètres le long du lac Léman et dans le quartier verdoyant des Nations Unies au coeur de la ville suisse, dans le cadre de Nike+ Human Race. Cet événement de collecte de fonds rassemblera dimanche environ un million de coureurs dans 25 villes du monde et permettra au HCR de recevoir une somme d'au moins 500 000 dollars.

Alors que cinq minutes encore avant le départ, l'événement de Genève semblait voué à l'échec du fait du petit nombre de coureurs arborant un tee-shirt du HCR présents sur place, un flot de coureurs amateurs de toutes tailles, de tous âges et de toutes origines est soudain arrivé devant le siège du HCR.

Le Directeur des relations extérieures du HCR Nick Van Praag, qui sera à Londres dimanche pour prendre part à la Human Race, a accueilli les membres du personnel et les coureurs venus des agences soeurs et des ambassades.

« Chaque kilomètre que vous parcourrez en courant ou en marchant sera enregistré et comptera pour la somme que le HCR recevra grâce à votre effort », a dit Nick Van Praag. « Nous avons déjà l'assurance qu'une somme d'un demi-million de dollars sera allouée à notre travail [par Nike, l'organisateur de l'événement Human Race et l'un des partenaires du HCR du secteur privé]. Plus vous marchez, plus vous courez, et plus nous recevrons [d'argent]. »

Peu après, la course de Genève a commencé sous un vent léger et un ciel clair. Un groupe de quelque 20 coureurs a démarré à toute vitesse, soucieux de brûler quelques calories au cours des 10 kilomètres de course, alors que le reste des participants descendait vers le lac à un rythme plus modéré. Une heure plus tard, ils avaient accompli leur B.A. de la journée et étaient de retour au HCR.

« C'était une façon de relier Genève à la Human Race principale et aux villes où cet événement est organisé », a dit une participante, Carla Thachuk, chargée de collecte de fonds pour le HCR. « Courir 10 kilomètres, ce n'est rien en comparaison des difficultés auxquelles sont quotidiennement confrontés les réfugiés au Tchad », a-t-elle ajouté.

Nick Van Praag a dit que la somme d'argent que recevrait l'agence, grâce à l'événement se déroulant à Genève et à la Human Race elle-même, serait utilisée pour équiper des écoles et payer les salaires de plus de 500 professeurs dans des camps accueillant près de 250 000 réfugiés soudanais dans l'est du Tchad. Ce programme fait partie de la campagne ninemillion.org du HCR visant à créer des opportunités pour tous les enfants réfugiés dans les domaines du sport et de l'éducation.

Le HCR, le World Wildlife Fund (WWF) et la Fondation Lance Armstrong seront les trois bénéficiaires des fonds collectés par la Human Race. Nike a promis de verser à chacune de ces trois organisations la somme de 500 000 dollars. Les coureurs indiqueront quelle cause ils souhaitent soutenir, et l'argent supplémentaire collecté sera alloué sur cette base.

Dimanche les sportifs, sur lesquels compte l'agence des Nations Unies pour les réfugiés pour améliorer le sort des enfants réfugiés, courront dans le monde entier, qu'il s'agisse des employés du HCR à Dakar, au Sénégal, et à Tbilissi, ou des quelque 3 000 réfugiés et membres des communautés hôtes qui seront sur la ligne de départ au Népal.