Le HCR transporte de nouveaux secours pour les déplacés du Nord Kivu

L'agence des Nations Unies pour les réfugiés transporte des secours pour les milliers de déplacés internes de l'est de la République démocratique du Congo.

Un jeune garçon allongé à même le sol, dans l'hébergement de fortune de sa famille à Kibati.  © HCR/P.Taggart

GOMA, République démocratique du Congo, 11 novembre (UNHCR) - Tandis que la situation dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) demeure instable, l'agence des Nations Unies pour les réfugiés transporte des secours pour les milliers de déplacés internes dans la province du Nord Kivu.

Lundi, un avion affrété par le HCR transportant 36 tonnes de secours issus de l'entrepôt central d'urgence de l'agence à Dubaï est arrivé à Entebbe, en Ouganda. Depuis ce lieu, environ 1 500 rouleaux de plastique souple et trois entrepôts préfabriqués ont été transportés par avion jusqu'à Goma, la capitale de la province du Nord Kivu.

Le reste du matériel (3 000 jerrycans, 2 650 bâches en plastique, 7 500 couvertures et 1 500 ustensiles de cuisine) sera acheminé par route d'Entebbe à Bunia, en RDC. Le HCR a déjà envoyé par camion des articles non alimentaires pour environ 50 000 personnes depuis son entrepôt régional à Ngara, en Tanzanie.

La distribution d'articles non alimentaires débutera une fois achevée la distribution de nourriture organisée dans les camps par le Programme alimentaire mondial, sans doute mercredi. La priorité ira aux nouveaux arrivants.

En dépit d'informations sur des tirs dimanche, aucun mouvement important de population n'a été rapporté dans le camp de Kibati, au nord de Goma. Un porte-parole du HCR a d'ailleurs déclaré. « Nous restons extrêmement inquiets quant à la sécurité des quelque 67 500 civils congolais déplacés internes dans les deux camps de Kibati. »

La plupart des déplacés, 65 000 personnes, se trouvent au camp de Kibati I, mais le HCR a transféré 743 familles à Kibati II. Davantage de transferts sont prévus dans les jours à venir pour réduire la pression sur Kibati I. Le HCR a aussi monté six grandes tentes-entrepôts portables pour offrir un hébergement d'urgence à environ 1 200 personnes présentes à Kibati.

Le Haut commissaire António Guterres a de nouveau appelé toutes les parties au conflit à respecter le caractère civil des camps, à respecter les principes humanitaires et à garantir la sécurité des civils et des travailleurs humanitaires.

Le HCR est aussi très préoccupé par des informations faisant état du déplacement de milliers de personnes à Rutshuru et Kanyabayonga, au nord de Goma, des zones qui restent inaccessibles en raison de l'insécurité qui y prévaut.

Entre-temps, une équipe du HCR s'est rendue mardi auprès de 3 000 réfugiés congolais qui ont franchi la frontière de l'Ouganda après avoir fui la zone d'Ishasha. Entre 13 500 et 15 000 réfugiés sont arrivés en Ouganda pour échapper aux récents combats.

Les heurts dans le Nord Kivu se sont intensifiés fin 2006. En janvier 2008, le conflit avait fait passer le nombre de déplacés internes à plus de 800 000 personnes. Depuis la reprise des combats en août, quelque 250 000 civils ont fui ; la plupart étaient déjà des déplacés.

Par David Nthengwe à Goma, en République démocratique du Congo