Le HCR va intensifier ses opérations au Myanmar

Le Haut Commissaire António Guterres annonce des projets visant à intensifier les opérations du HCR au Myanmar à la fin de sa mission de cinq jours dans ce pays, qui a inclu des visites sur le terrain dans l'Etat du Nord-Rakhine et dans le sud-est du pays.

Une embarcation du HCR dans l'Etat du Nord-Rakhine, au Myanmar. A la fin de sa mission au Myanmar jeudi, le Haut Commissaire António Guterres a indiqué que son agence intensifierait ses opérations dans le pays.  © HCR/K.McKinsey

BANGKOK, 12 mars (HCR) - Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, António Guterres, a mené une mission au Myanmar du 7 au 12 mars. Au cours de sa visite, il s'est rendu dans la capitale Nay Pyi Taw ainsi qu'à Sittwe et Myeik, où il a pu se rendre compte par lui-même des opérations menées par le HCR dans l'Etat du Nord-Rakhine et dans le sud-est du pays.

A Nay Pyi Taw, António Guterres a rencontré les Ministres de l'intérieur et de l'immigration, des affaires étrangères ainsi que de l'avancement des zones frontalières et des races nationales et des questions de développement.

Les deux parties ont convenu de l'importance d'une présence continue du HCR dans l'Etat du Nord-Rakhine et dans le sud-est du pays. L'extension du programme du HCR pour la population de l'Etat du Nord-Rakhine a été approuvée, apportant ainsi une issue positive aux discussions menées avec le Gouvernement à ce propos. De nombreux secteurs spécifiques ont été identifiés par le Ministre de l'intérieur et le Haut Commissaire, des secteurs pour lesquels il a été ressenti que l'intensification des activités menées directement par le HCR, ou conjointement avec l'Equipe pays des Nations Unies et d'autres partenaires, complèterait le rôle de protection du HCR pour les questions de retour librement consenti et de réintégration. Parmi les domaines considérés comme particulièrement importants se trouvent la santé, l'éducation, l'eau et l'assainissement, l'agriculture et les infrastructures. Le Haut Commissaire a été informé que le gouvernement avait désigné le Ministre adjoint de l'intérieur pour coordonner un programme de développement dans l'Etat du Nord-Rakhine. Lors de discussions franches et ouvertes, tous les domaines relevant de la compétence du HCR ont par ailleurs été abordés depuis la prévention du déplacement au retour librement consenti, à l'enregistrement et au statut juridique ainsi qu'aux améliorations des conditions économiques et sociales.

Sur la base de ses observations et des discussions qui ont eu lieu, le Haut Commissaire a conclu que le niveau actuel des activités du HCR dans l'Etat du Nord-Rakhine ne correspondait pas aux besoins réels et la décision a été prise d'intensifier le programme avec effet immédiat. Il a aussi été convenu que le HCR et le gouvernement examineraient la portée d'un renforcement des activités du HCR dans le sud-est du pays et l'agence a été invitée à soumettre dans ce sens une proposition concrète au Ministre de l'avancement des zones frontalières et des races nationales et des questions de développement.

Cette visite a également permis des rencontres avec le Coordonnateur résident et l'Equipe pays des Nations Unies à Yangon. Le Haut Commissaire a encouragé l'Equipe pays à développer une initiative conjointe dans l'Etat du Nord-Rakhine, comprenant les cinq volets prioritaires mentionnés plus haut. Il a aussi rencontré le Groupe clé tripartite qui coordonne l'assistance fournie dans la zone du delta après la tragédie du cyclone Nargis. Le HCR a contribué à l'hébergement d'urgence lors de l'opération humanitaire et l'organisation concentre actuellement ses activités sur la protection des personnes les plus vulnérables.

En conclusion de sa visite, António Guterres a exprimé sa satisfaction au sujet de l'hospitalité témoignée à son égard par le gouvernement et pour les dispositions qui ont été prises pour faciliter sa mission, y compris ses visites sur le terrain dans l'Etat du Nord-Rakhine et dans le sud-est du pays qui lui ont permis de se rendre compte par lui-même des conditions réelles sur le terrain.