Les conflits en Afghanistan et en Somalie font augmenter les demandes d'asile

Le nombre des demandeurs d'asile dans les pays industrialisés a augmenté l'année dernière pour la deuxième année consécutive, selon les statistiques préliminaires recueillies par l'agence des Nations Unies pour les réfugiés.

GENEVE, 24 mars (HCR) - Le nombre des demandeurs d'asile dans les pays industrialisés a augmenté l'année dernière pour la deuxième année consécutive, selon les statistiques préliminaires recueillies par l'agence des Nations Unies pour les réfugiés.

« L'augmentation peut être en partie attribuée à un nombre plus important de demandes d'asiles déposées par des citoyens afghans, somaliens ou originaires d'autres pays en proie à des conflits ou à des troubles », a indiqué Ron Redmond, le porte-parole du HCR, mardi à Genève. Bien que le nombre des demandeurs d'asile iraquiens ait baissé de 10 pour cent en 2008, les Iraquiens sont à nouveau arrivés en tête des demandeurs d'asile dans les pays industrialisés à travers le monde », a-t-il ajouté.

Les statistiques préliminaires du HCR indiquent que quelque 383 000 nouvelles demandes d'asile ont été déposées l'année dernière dans 51 pays industrialisés, soit une augmentation de 12 pour cent en comparaison de l'année 2007 au cours de laquelle 341 000 demandes avaient été enregistrées. C'est la seconde hausse consécutive annuelle du nombre de demandeurs d'asile depuis 2006, une année qui avait vu le plus faible nombre de demandes d'asile enregistrées en 20 ans (307 000).

Le premier pays d'origine des requérants d'asile en 2008 a été l'Iraq (40 500 personnes, soit une baisse de 10 pour cent en comparaison du nombre de 45 100 observé en 2007), suivi de la Somalie (21 800), la Fédération de Russie (20 500), l'Afghanistan (18 500) et la Chine (17 400). Sur les dix principales nationalités ayant demandé l'asile l'année dernière, certaines sont restées stables alors que d'autres ont enregistré une augmentation significative.

Les pays d'origine enregistrant une hausse significative des demandes d'asile sont l'Afghanistan (en augmentation de 85 pour cent), le Zimbabwe (en augmentation de 82 pour cent), la Somalie (en augmentation de 77 pour cent), le Nigéria (en augmentation de 71 pour cent) et le Sri Lanka (en augmentation de 24 pour cent). Tous ces pays ont été en proie à des conflits ou à des troubles en 2008.

« En 2008, les Etats-Unis sont restés le principal pays de destination des demandeurs d'asile, toutes nationalités confondues, avec environ 49 000 nouvelles demandes d'asile, soit 13 pour cent de l'ensemble des demandes d'asile dans les pays industrialisés », a indiqué Ron Redmond. « Cependant, en comparaison de sa population nationale, les Etats-Unis ont reçu seulement un demandeur d'asile pour 1 000 habitants, alors que ce chiffre s'élevait en moyenne à 2,4 demandeurs d'asile pour 1 000 habitants dans les pays de l'Union européenne. »

Après les Etats-Unis, les principaux pays de destination des demandeurs d'asile étaient, en 2008, le Canada (36 900), la France (35 200), l'Italie (31 200) et le Royaume-Uni (30 500).

0

En parallèle avec l'augmentation du nombre global des demandeurs d'asile ces deux dernières années, le nombre de pays recevant des demandes d'asile a également augmenté. En 2004, par exemple, les Iraquiens ont déposé des demandes d'asile dans sept pays industrialisés seulement (ce chiffre n'incluant pas les pays ayant reçu moins de 500 demandes) alors qu'en 2008, ils ont demandé l'asile dans 14 pays.

Ces chiffres semblent indiquer que des personnes recherchant une protection internationale le font dans un plus grand nombre de pays, probablement à cause de l'introduction de politiques d'asile plus strictes dans des pays d'asile traditionnels. Cela a été observé en Suède, un pays où des politiques d'asile plus restrictives ont conduit à une baisse de 67 pour cent dans le nombre des demandes d'asile déposées par des Iraquiens entre 2007 et 2008. Pour cette même période, le nombre des demandeurs d'asile iraquiens a presque triplé en Norvège voisine et a quadruplé en Finlande, selon les dernières statistiques.