Une audience de plusieurs millions de Japonais pour une série TV sur le HCR

La chaîne de télévision publique NHK diffusera une nouvelle série TV romantique ces cinq prochaines semaines, qui a notamment pour vocation de sensibiliser le public sur le HCR et sur les réfugiés.

Dans un film TV, une employée du HCR, dans un rôle interprété par l'actrice Kazue Fukiishi, reçoit un appel lui annonçant que son ex-mari pourrait avoir été attaqué alors qu'il travaille en Afghanistan.  © Courtesy of NHK

TOKYO, Japon, 27 mai (UNHCR) - Rika, une employée dynamique du HCR, gagnera-t-elle le coeur du bel Américain Ed, un travailleur humanitaire comme elle ? Repartira-t-il sur le terrain pour aider les réfugiés en Afrique ?

La chaîne de télévision publique NHK estime que des millions de spectateurs suivront la nouvelle série TV, durant les cinq prochaines semaines, pour trouver la réponse, tout en apprenant sur l'agence des Nations Unies pour les réfugiés et les réfugiés eux-mêmes au Japon ainsi qu'à travers le monde.

Commençant ce samedi et se terminant le 4 juillet, à la même période que la Journée mondiale du réfugié, la série « des bâches en plastique dans le vent » sera diffusée en prime time le samedi soir. L'histoire de cette série est basée sur un roman du même nom - ayant été primé. Le tournage s'est déroulé dans les bureaux du HCR à Tokyo, recréés fidèlement dans un studio de cinéma de la banlieue de Tokyo.

Le rôle principal est tenu par l'actrice japonaise à la carrière prometteuse, Kazue Fukiishi, qui joue une assistante pour l'information publique nommée Rika Kudo.

« J'avais entendu parler des problèmes de réfugiés dans les actualités télévisées, tout spécialement durant les situations d'urgence, mais ce que j'en voyais, c'était des gens souffrant dans des pays lointains de l'autre côté de la planète », a expliqué Kazue Fukiishi, en faisant référence à la connaissance communément partagée par les Japonais.

« Durant le tournage de la série où j'occupe le rôle d'une employée du HCR, j'ai beaucoup appris sur les personnes qui sont forcées de fuir. J'ai aussi appris qu'il y a des réfugiés au Japon et que le HCR - un nom plutôt difficile à prononcer en japonais - est aussi présent dans notre pays, afin d'essayer d'améliorer la vie des demandeurs d'asile et des réfugiés », a-t-elle ajouté.

L'ambitieuse Rika, l'actrice principale dans le film, est embauchée aux Nations Unies. Elle espère que son travail en tant qu'assistante pour l'information publique aidera à améliorer le monde. A sa grande surprise, elle tombe amoureuse d'un chargé de protection du HCR qu'elle épouse, pour pouvoir le suivre alors qu'il est nommé au Soudan. Rika a réalisé des accomplissements et elle gagne confiance en elle, après avoir surmonté des obstacles et des difficultés.

Les épisodes soulignent les opportunités et les défis auxquels sont confrontés les demandeurs d'asile et les réfugiés au Japon, ainsi que la vie souvent difficile des réfugiés dans des camps de réfugiés surpeuplés à travers le monde. Les dangers encourus par le personnel humanitaire travaillant dans des zones de conflit sont aussi évoqués dans cette série TV.

Pour la Journée mondiale du réfugié, le 20 juin, les acteurs et l'équipe de tournage de NHK rejoindront le HCR et ses partenaires lors d'un symposium à l'Université des Nations Unies de Tokyo, où se situe le bureau du HCR dans la réalité. Dans le cadre du thème « pas de toit, mais de l'espoir », les acteurs et les réalisateurs parleront aux spectateurs de ce qu'ils ont ressenti au sujet des problèmes de réfugiés, y compris ceux de la série TV « des bâches en plastique dans le vent. »

Le Japon est un soutien important pour les réfugiés depuis l'afflux majeur des réfugiés d'Indochine à la fin des années 70 et ce pays est maintenant le troisième donateur du HCR. L'année dernière, le Japon a annoncé qu'il deviendra le premier pays asiatique à accepter des réfugiés pour la réinstallation, dans le cadre d'un programme pilote qui devrait commencer en 2010.

Par Yuki Moriya à Tokyo, Japon