Fin de la mission en Asie par une visite au Viet Nam pour Erika Feller, Haut Commissaire assistante

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Ron Redmond – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 28 avril 2006 au Palais des Nations à Genève.

La mission de cinq jours en Asie de la Haut Commissaire pour la protection, Erika Feller, s'achève aujourd'hui à Hanoï, la capitale du Viet Nam, où elle a convenu avec le gouvernement que l'UNHCR et le Viet Nam continueraient leur coopération pour résoudre le problème de la minorité ethnique des Montagnards arrivés dans le Cambodge voisin.

Un accord signé à Hanoï en janvier 2005 par l'UNHCR, le Viet Nam et le Cambodge ont mis en place un cadre permettant aux quelque 750 Montagnards présents au Cambodge soit d'être réinstallés dans un pays tiers, soit de retourner au Viet Nam. La plupart de ces 605 personnes ont maintenant été réinstallées, pour la majorité aux Etats-Unis. Par ailleurs, 190 personnes sont rentrées au Viet Nam, dont 94 personnes expulsées et 96 sur une base volontaire.

Pendant sa visite au Viet Nam, Erika Feller a passé deux jours en mission dans les hauts plateaux du Viet Nam central, où elle s'est rendu compte des conditions de vie des rapatriés. Elle a pu s'entretenir avec eux. L'UNHCR a aussi mené 10 autres missions de surveillance dans les hauts plateaux et n'est pas particulièrement préoccupé par les conditions de vie des rapatriés. Le gouvernement vietnamien a indiqué qu'il continuerait à permettre à l'UNHCR de rendre visite aux rapatriés dans les Hauts Plateaux du Viet Nam central, le mémorandum d'accord de 2005 fonctionnant bien, et à travailler avec l'UNHCR et d'autres pays pour ces Montagnards qui ont souhaité partir à l'étranger.