Dernier convoi de rapatriement depuis la région de Kissidougou en Guinée vers le Libéria

Le dernier convoi du programme de rapatriement volontaire de l'UNHCR destiné aux réfugiés libériens vivant dans la région de Kissidougou en Guinée s'est achevé la semaine dernière, permettant la fermeture de notre bureau après 18 ans de service.

Le dernier convoi depuis les camps de Kountaya et Télikoro vendredi dernier a été organisé par l'UNHCR et les autorités locales des districts de Kissidougou et Guéckédou. Ce convoi a acheminé 119 familles libériennes (soit 297 personnes).

Ce 61ème convoi met fin à l'opération de rapatriement volontaire de l'UNHCR des réfugiés libériens se trouvant dans la région guinéenne de Kissidougou, qui avait été lancé le 10 mai 2005. Depuis le début de l'opération de rapatriement volontaire au Libéria en novembre 2004, plus de 38 000 réfugiés libériens ont été rapatriés à l'aide de l'assistance de l'UNHCR. Ce total inclut quelque 16 000 réfugiés libériens qui vivaient dans les camps de la région de Kissidougou. La plupart sont rentrés dans les comtés libériens de Lofa, Bong, Montserrado et Nimba.

Des difficultés sont survenues lors des départs depuis Kissidougou, incluant la météo et des questions de logistique.

La fermeture du bureau de l'UNHCR à Kissidougou aura lieu à la fin de ce mois-ci. Elle représente pour l'UNHCR l'atteinte de ses objectifs en Guinée après 18 ans de présence aux côtés des réfugiés libériens dans la région.

Hier, l'UNHCR a commencé à transférer les 3 000 réfugiés libériens restés dans le camp de Kountaya à Kissidougou. Ces réfugiés ne peuvent ou ne veulent rentrer chez eux. Ceux qui sont originaires des comtés de Lofa et de Nimba au Libéria seront transférés respectivement dans les camps de Kouankan et Lainé. Le transfert devrait s'achever pour le 15 septembre.

Plus de 33 000 réfugiés libériens demeurent en Guinée. La plupart d'entre eux vivent dans des camps situés à la frontière entre la Guinée et le Libéria.

En tout, il reste 142 720 réfugiés libériens dans la région, vivant en dehors de leur pays d'origine, en Guinée, Côte d'Ivoire, Sierra Leone et au Ghana.