Arrivée de Palestiniens aujourd'hui au Brésil

Ce matin, 35 Palestiniens, qui vivaient depuis quatre ans dans le camp désertique et isolé de Ruweished, étaient attendus à l'aéroport international de Sao Paulo, au Brésil. Ils forment le premier groupe parmi quelque 100 Palestiniens pour lesquels une solution a pu être trouvée au Brésil.

Leur départ du camp hier a été un moment chargé d'émotions pour beaucoup, qui avaient ces dernières années presque perdu espoir de retrouver un jour une vie normale. Les Palestiniens, qui avaient fui l'Iraq, étaient soumis à des conditions très difficiles dans un camp désertique, poussiéreux et infesté de scorpions, sans nulle part où aller. Ces dernières années, l'UNHCR a lancé des appels répétés pour qu'une solution humaine soit trouvée en faveur de ce groupe. La Jordanie abrite déjà un grand nombre de Palestiniens et souhaitait que d'autres pays prennent leur part de responsabilité dans la gestion de ce fardeau. En dehors de ce dernier accord formulé par le Brésil, seuls le Canada et la Nouvelle-Zélande - qui ont accepté respectivement 54 et 22 Palestiniens ces dernières années - sont venus en aide à ce groupe désespéré.

Avant le départ, l'ensemble du groupe a été informé de manière exhaustive, et sensibilisé aux différences culturelles. Ils ont aussi pris des leçons de portugais, dispensées par un membre brésilien du personnel de l'UNHCR travaillant en Jordanie. Entre temps, le bureau de l'UNHCR au Brésil a préparé l'arrivée des Palestiniens, en engageant du personnel bilingue (arabe, portugais) pour nos organisations partenaires. Le personnel a été formé aux traditions et à la culture palestiniennes ; il sera chargé d'assurer une intégration en douceur des Palestiniens au sein de la société brésilienne.

Ce premier groupe sera suivi, au cours des prochaines semaines, par un second groupe de 70 réfugiés palestiniens de Ruweished. Ces Palestiniens s'installeront dans l'Etat de Rio Grande do Sul, dans le sud du Brésil. Tous les Palestiniens pourront bénéficier d'un logement loué à leur intention et recevront des meubles et une assistance matérielle pendant une période pouvant aller jusqu'à 24 mois. Leurs profils professionnels sont en train d'être étudiés afin de garantir à tous des possibilités d'emploi. De plus, un réseau de volontaires et de communautés locales a été mis en place pour leur fournir un soutien moral pendant leur intégration. Tous les enfants palestiniens se verront initialement offrir la possibilité de suivre des cours de portugais, jusqu'à la prochaine rentrée scolaire en mars 2008, lorsqu'ils seront en mesure de rejoindre l'école normalement.

L'UNHCR accueille avec satisfaction la réinstallation à titre humanitaire accordée aux Palestiniens par le Brésil, ainsi que l'aide fournie par la Jordanie, qui a abrité ce groupe et autorisé leur départ. Ces Palestiniens bénéficient des programmes de réinstallation établis sur une base de solidarité dans le cadre du Plan d'action de Mexico de 2004, et destinés à constituer l'une des solutions durables pour les réfugiés. Ce plan, qui a été adopté par 20 pays d'Amérique latine, a pour le moment uniquement bénéficié à des réfugiés originaires de la région, principalement des Colombiens.

Plus de 1 750 Palestiniens d'Iraq restent bloqués le long de la frontière entre l'Iraq et la Syrie dans des conditions de vie déplorables. Par ailleurs, environ 13 000 Palestiniens continuent à être pris pour cible, harcelés, menacés et tués à Bagdad.