Le HCR signe un accord pour un programme de micro crédit avec une banque vénézuelienne

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR William Spindler – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 18 janvier 2008 au Palais des Nations à Genève.

L'UNHCR a signé un accord avec la banque vénézuélienne « Banco del Pueblo Soberano », l'une des institutions de micro finance les plus importantes du Gouvernement vénézuélien, pour accorder des micro crédits aux réfugiés colombiens et aux demandeurs d'asile dans les Etats vénézuéliens frontaliers de Zulia, de Táchira et d'Apure. L'accord, qui concerne un total de plus de 700 000 dollars, bénéficiera à quelque 10 000 réfugiés enregistrés et demandeurs d'asile ainsi qu'à quelque 200 000 Colombiens non enregistrés, qui ont besoin de protection internationale.

Les taux d'intérêt bas ont pour but d'aider les personnes à mettre en place des projets leur permettant de créer leur propre emploi dans les domaines de l'agriculture, la pêche, l'élevage, l'artisanat et le commerce. Les bénéficiaires recevront également des formations de base sur la gestion, la comptabilité et d'autres compétences nécessaires pour gérer une petite affaire. En plus d'aider des réfugiés et d'autres personnes qui ont besoin de protection internationale, les projets auront un impact positif sur le développement économique des régions frontalières.

Environ 200 000 Colombiens, après avoir fui le conflit dans leur pays, ont trouvé refuge au Venezuela. La plupart d'entre eux n'ont aucun document d'identité et cela entrave leur accès aux services, ainsi qu'au marché du travail, à la propriété et aux sources traditionnelles de crédit.