Huit réfugiés sri lankais ont péri noyés

L'agence des Nations Unies pour les réfugiés est profondément attristée après la mort de huit réfugiés sri lankais qui se sont noyés vendredi dernier en rentrant chez eux en bateau depuis l'Inde du Sud. Nous appelons les réfugiés à utiliser des moyens de transport établis pour rentrer chez eux dans la sécurité et dans la dignité.

Le groupe de 13 réfugiés avait payé chacun 6 000 roupies indiennes (environ 140 dollars) au propriétaire d'un bateau pour faire la traversée la semaine dernière. Ils auraient déjà commencé la traversée depuis le Tamil Nadu en Inde du Sud jusqu'à Talaimannar dans le nord du Sri Lanka lorsque leur bateau a chaviré en haute mer. Parmi les personnes décédées, on compte quatre femmes et deux enfants.

L'un des survivants aurait rapporté à des médias locaux qu'elle avait préféré traverser illégalement, car il était difficile d'obtenir les autorisations nécessaires pour le départ.

Plus de 22 000 Sri Lankais ont fui le conflit et trouvé asile en Inde depuis 2006. Quelque 73 000 réfugiés sri-lankais vivent dans 117 camps répartis à travers l'Inde du sud, principalement dans le Tamil Nadu.

Le HCR facilite le rapatriement volontaire seulement vers des régions relativement calmes situées dans l'est du Sri Lanka et aide les réfugiés à faire un choix en connaissance de cause avant de rentrer chez eux. Le moyen de transport établi pour le retour des réfugiés vers le Sri Lanka est le transport aérien. Une aide aux formalités de sortie du territoire indien et le transport aérien sont fournis à ceux des réfugiés qui rentrent avec l'assistance du HCR. Seulement trois réfugiés ont choisi cette option depuis que l'agence pour les réfugiés a commencé ce programme de retours en mai de cette année.