Des réfugiés iraquiens quittent la Jordanie et la Syrie pour être réinstallé en Allemagne

Le premier groupe de réfugiés iraquiens à destination de l'Allemagne depuis la Syrie et la Jordanie est parti hier par un avion spécialement affrété depuis Damas. Les 122 personnes ont été sélectionnées suite à une décision rapide lors de la conférence du Ministère allemand de l'Intérieur en décembre 2008. La priorité a été donnée aux réfugiés issus de minorités persécutées, aux cas vulnérables ayant des besoins médicaux particuliers, aux victimes de persécutions traumatisées ainsi qu'aux femmes chefs de famille qui ont des parents en Allemagne.

Chaque famille qui a été réinstallée hier a dû faire face à la persécution en Iraq au cours des trois dernières années. Parmi ceux qui sont partis, il y avait un homme qui a survécu à un enlèvement, une famille visée à cause de ses opinions religieuses modérées et une jeune mère qui vivait seule en Syrie depuis l'an passé après que son mari ait été enlevé et qu'elle n'ait plus jamais eu de nouvelles de lui. Elle retrouvera ses parents qui vivent aujourd'hui en Allemagne, ils l'aideront à prendre soin de ses jeunes enfants.

L'Allemagne a répondu à la décision du Conseil de l'Union Européenne du 27 novembre 2008 qui encourageait la réinstallation de plus de 10 000 réfugiés iraquiens en 2009. Le gouvernement offre 2 500 places pour les réfugiés iraquiens - 2 000 depuis la Syrie et 500 depuis la Jordanie. Le HCR apprécie grandement la réponse rapide du gouvernement allemand avec le départ effectif des réfugiés seulement trois mois après la décision prise par la conférence du Ministère de l'Intérieur le 5 décembre. Certains pays peuvent mettre des années à prendre la décision de réinstaller des réfugiés.

C'est la première fois que l'Allemagne met en oeuvre un tel programme depuis le début des années 80, et la réinstallation des boat people vietnamiens. L'Allemagne rejoint ainsi 15 autres pays qui ont offert de réinstaller des réfugiés iraquiens depuis 2003. Le HCR soutient un programme de réinstallation humanitaire qui répond aux besoins des personnes les plus vulnérables.

L'Allemagne fournit ainsi un exemple très positif, qui nous l'espérons, inspirera d'autres pays européens pour considérer la réinstallation de réfugiés iraquiens au cours de l'année 2009. Nous estimons que plus de 60 000 réfugiés iraquiens ont besoin d'être réinstallés depuis les pays voisins de l'Iraq, la majorité d'entre eux depuis la Syrie et la Jordanie. L'année dernière, 17 700 réfugiés iraquiens ont été réinstallés dans des pays tiers, principalement en Occident. Il faut souhaiter qu'un plus grand nombre d'entre eux soit accepté et réinstallé cette année.

Il y a une très forte pression de la part de la communauté iraquienne pour la réinstallation, comme nous avons pu le voir mardi matin lorsque le bureau du HCR à Damas a mené les réunions d'information sur la réinstallation. Au cours de l'année précédente, il n'y avait jamais moins de 2 000 réfugiés qui assistaient à ces journées d'information.

Le HCR transfère la responsabilité d'un camp de déplacés internes iraquiens : le HCR a achevé le transfert aux autorités iraquiennes d'un camp de personnes déplacées internes à Bastasen, dans le sous-district de Zharawa dans la région du Kurdistan. L'installation du camp a commencé en décembre. Il a été construit pour accueillir 45 familles déplacées iraquiennes - environ 270 personnes - qui ont fui leurs maisons dans la dangereuse région frontalière entre l'Iraq et l'Iran au début de l'année dernière. Deux tentes et une salle de bain séparées ont été allouées à chaque famille dans le camp, qui s'étend sur 8 280 mètres carrés. Un système d'approvisionnement en eau a été également installé.