Sri Lanka : décongestionner et améliorer les conditions dans les sites, stabiliser la population et préparer les retours

Alors que les combats touchent à leur fin dans le nord du Sri-Lanka, le HCR travaille avec le Gouvernement de Sri-Lanka et d'autres agences humanitaires pour fournir d'urgence une aide nécessaire à des centaines de milliers de personnes qui ont fui l'ancienne zone de conflit ces derniers mois.

Quelque 300 000 personnes déplacées internes sont accueillies dans 40 sites d'hébergement d'urgence dans les districts de Vavuniya, de Jaffna et de Trincomalee. Le HCR et ses partenaires travaillent dans les domaines de l'hébergement d'urgence, de la distribution régulière de biens de secours non alimentaires et du contrôle de la protection.

Le HCR et les agences en charge de l'hébergement ont déjà érigé quelque 8 800 abris d'urgence et plus de 14 000 tentes. Ces organisations continueront à en construire au fur et à mesure de l'allocation de terrains. Pour cette seule année, nous avons distribué 66 000 draps, 73 000 bâches en plastique, 31 000 batteries de cuisine, des dizaines de milliers de kits d'hygiène et des centaines de milliers de vêtements pour hommes et femmes ainsi que d'autres articles. Le HCR assure le transport de l'aide supplémentaire depuis Colombo pour réapprovisionner les stocks dans les zones concernées.

Nous continuons à travailler en étroite coopération avec le gouvernement pour répondre au mieux à la situation d'urgence - depuis le gouvernement central jusqu'aux fonctionnaires de l'administration locale qui sont engagés dans des activités d'assistance directe sur le terrain.

Les priorités consistent à décongestionner et à améliorer les conditions dans les sites, à stabiliser la population et à préparer les retours. Le HCR collabore par ailleurs avec le gouvernement pour assurer que les personnes déplacées dans les camps gardent leur liberté de mouvement. Le gouvernement a fait des avancées significatives à ce sujet, en permettant à des personnes ayant des besoins spécifiques, y compris des personnes âgées et des femmes enceintes, de rejoindre des institutions spécialisées ainsi qu'en procédant à la réunification de familles séparées durant les combats. Nous encourageons le gouvernement à achever les procédures de sélection dès que possible et à séparer les ex-combattants, afin que les populations civiles puissent bénéficier d'une liberté de mouvement à l'intérieur et à l'extérieur des camps.

L'objectif ultime du HCR est de soutenir les efforts du gouvernement pour un retour à une vie normale des populations en assurant qu'elles puissent rentrer dès que les conditions seront remplies. Ces efforts comprennent la réponse aux problèmes de sécurité, au déminage et au retrait des engins non explosés, aux évaluations des villages et aux reconstructions de maison endommagées, au développement d'infrastructures et de moyens de subsistance et au retour de l'administration civile dans les districts et les provinces affectés.