Sept demandeurs d'asile Nord-Coréens arrivent à Séoul

GENEVE - Sept Nord-Coréens sont arrivés à Séoul aujourd'hui, après quatre jours passés au bureau du HCR à Pékin, dans l'attente d'une assistance pour se rendre en Corée du Sud.

Après avoir obtenu l'accord de la Corée du Sud, les autorités chinoises ont accepté vendredi, dans le cadre d'un arrangement conclu avec le HCR, que les sept Nord-Coréens quittent Pékin, sur la base de motifs humanitaires. Un employé du HCR a accompagné les Nord-Coréens durant le voyage de Pékin à Séoul.

« Nous nous réjouissons de l'issue réservée à ce cas » a déclaré François Fouinat, Directeur au HCR du Bureau de la région Asie-Pacifique. « Nous espérons que cet épisode permettra de renforcer le dialogue avec les autorités chinoises pour pouvoir venir en aide aux milliers de Nord-Coréens vivant en Chine, en particulier ceux qui sont éligibles au statut de réfugié en vertu de la Convention de 1951 dont la Chine est signataire. »

Les sept Nord-Coréens appartiennent à une famille qui a quitté la Corée du Nord en 1999. Parmi eux se trouve un jeune artiste de 17 ans dont les dessins, illustrant les rigueurs endurées par la population de ce pays frappé par la famine, risqueraient de leur attirer des problèmes s'ils retournaient chez eux.

Le HCR a déclaré que la demande d'asile de cette famille était recevable et qu'il serait impensable de les renvoyer en Corée du Nord.

Des dizaines de milliers de Nord-Coréens se trouveraient en Chine après avoir fui leur pays, mais le HCR n'a jusqu'à présent eu qu'un accès limité aux régions où ils sont installés, dans le Nord-Est de la Chine.