Handicap International lauréat de la Médaille Nansen

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a annoncé mardi que la médaille Nansen sera remise cette année à l'organisation non gouvernementale franco-belge Handicap International pour son travail particulièrement remarquable au service des réfugiés.

C'est au cours d'une cérémonie qui aura lieu le vendredi 4 octobre au Palais des Nations que le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Mme Sadako Ogata, remettra la médaille Nansen au docteur Jean-Baptiste Richardier, co-directeur et co-fondateur de Handicap International ainsi qu'à son vice-président et délégué interministériel aux personnes handicapées au sein du gouvernement français, M. Patrick Ségal. Ces derniers recevront le prix au nom de l'organisation.

En annonçant le nom du lauréat de cette année, Mme Ogata a souligné l'immense dévouement de Handicap International au service des réfugiés, de même que l'importante contribution de cette organisation à la campagne pour l'élimination des mines antipersonnel.

« Lorsque les guerres prennent fin, elles laissent derrière elles un lourd héritage : ces mines antipersonnel qui ne font pas la différence entre le pas d'un soldat et celui d'un enfant, a déclaré le Haut Commissaire. Cette menace particulièrement détestable représente un des obstacles les plus difficiles à surmonter pour les programmes de rapatriement du HCR. Sans le dévouement de Handicap International, des centaines de rapatriés handicapés cambodgiens, mozambicains et bosniaques n'auraient pas pu recommencer une nouvelle existence. Mon organisation doit beaucoup à ses responsables. »

L'action de Handicap International est centrée sur l'aide aux personnes handicapées dans les pays défavorisés. Les médecins, psychomotriciens, physiothérapistes et techniciens orthopédistes de Handicap International sont présents dans tous les conflits, là où il faut aider ceux que la guerre ou les mines ont privé d'une jambe ou d'un bras afin qu'ils puissent reprendre une vie normale. Deux de ses responsables ont d'ailleurs trouvé la mort en tentant de porter secours en Afghanistan et au Kurdistan.

Handicap International fournit aux handicapés des prothèses qui sont la plupart du temps fabriquées sur place dans les matériaux de la région par des employés locaux. L'organisation a également des programmes de réhabilitation et de réinsertion pour les handicapés.

Handicap International a été créé en 1982 en réponse à la crise des réfugiés cambodgiens. Cette organisation, qui a des antennes en France, en Belgique, au Danemark et maintenant en Suisse et aux Etats-Unis, est présente dans 35 pays d'Afrique, d'Asie, d'Amérique centrale, d'Amérique du Sud et d'Europe de l'Est.

Le HCR et Handicap International travaillent en étroite collaboration depuis quinze ans sur des programmes spécifiques pour les réfugiés et rapatriés handicapés, ainsi que sur des programmes de sensibilisation sur le danger que représentent les mines antipersonnel. L'organisation est aujourd'hui présente aux côtés du HCR en Afghanistan, en Ethiopie, en Ex-Yougoslavie, au Mozambique et en Tanzanie.

La remise de la médaille Nansen s'accompagne cette année d'un montant de 100 000 dollars, don du gouvernement norvégien. Cette récompense doit être utilisée, en consultation avec le HCR, pour un projet au bénéfice de réfugiés ou de personnes déplacées.

La médaille Nansen tient son nom du diplomate et explorateur norvégien Fridtjof Nansen, premier Haut Commissaire pour les réfugiés à l'époque de la Société des Nations. Cette récompense a été créée afin de sensibiliser l'opinion publique sur le sort des réfugiés et pour souligner l'importance de l'appui international en faveur des déracinés de ce monde.

Le Comité Nansen chargé de désigner chaque année un lauréat est présidé par le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés et compte des représentants des gouvernements de la Norvège et de la Suisse ainsi que du Conseil de l'Europe et du Conseil international des agences bénévoles.

La cérémonie de vendredi est ouverte à la presse et aura lieu à 13 heures, dans la salle XVIII du Palais des Nations.