Le lauréat 2006 de la distinction Nansen pour les réfugiés est un Japonais à la vision universelle

Genève, mardi 4 juillet 2006

L'agence des Nations Unies pour les réfugiés a annoncé aujourd'hui que la distinction Nansen pour les réfugiés 2006 sera remise au Dr Akio Kanaï, un optométriste japonais qui, au cours des vingt dernières années, a amélioré la qualité de vie de plus de 100 000 personnes déracinées dans le monde en leur assurant des examens oculaires et en leur fournissant des lunettes.

Le Comité de la distinction Nansen pour les réfugiés a choisi le Dr Kanaï, le Président de Fuji Optical, pour son implication personnelle dans le travail humanitaire et pour son engagement auprès des réfugiés qui a facilité leur quotidien en améliorant leur vision. Le Comité a établi que le Dr Kanaï avait « rendu un service exceptionnel à la cause des réfugiés » et avait accompli un travail à la fois considérable et essentiel en faveur des personnes déracinées, en termes humain et financier. L'entreprise du Dr Kanaï est basée à Hokkaido, une île située au nord du Japon.

La distinction Nansen pour les réfugiés est attribuée chaque année à des personnes ou des organisations en reconnaissance de leurs services exceptionnels en faveur des réfugiés.

« Des dizaines de milliers de personnes déplacées vivant dans des circonstances extrêmement difficiles ont une nouvelle vision de l'existence grâce au Dr Kanaï », a indiqué le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres. « La vue est un cadeau précieux. Retrouver cette capacité peut changer la vie d'une personne, en donnant aux enfants et aux adultes la possibilité d'apprendre et en leur permettant de sortir de leur situation marginalisée. »

Le Dr Kanaï, lui-même déplacé de force de l'île de Sakhalin, au nord du Pacifique, pendant les troubles de la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, a commencé son travail humanitaire en optométrie en 1983 en Thaïlande avec des réfugiés indochinois, dont beaucoup avaient perdu ou cassé leurs lunettes pendant leur fuite. Nombre d'entre eux suivaient des formations avant d'être réinstallés aux Etats-Unis et avaient besoin de lunettes pour étudier. Le Dr Kanaï examinait la vue des réfugiés et ce faisant, a commencé un engagement durable dans le travail en faveur des réfugiés.

Sa collaboration avec l'UNHCR a débuté en 1984. Depuis, il a accompli plus de 24 missions pour aider les personnes déracinées au Népal, en Thaïlande, en Azerbaïdjan et en Arménie. Il a également fait don de plus de 108 200 paires de lunettes et d'équipements d'optométrie. Par ailleurs, il a effectué des dons en espèces et formé du personnel médical. La société Fuji Optical est le partenaire du secteur privé avec lequel l'UNHCR a établi la relation la plus durable.

La famille du Dr Kanaï et ses collaborateurs sont également impliqués dans les activités humanitaires d'optométrie menées par Fuji Optical. Quelque 70 employés ont participé à des missions humanitaires, utilisant leur temps de vacances pour travailler dans des camps de réfugiés.

Créée en 1954, la distinction Nansen pour les réfugiés tient son nom de Fridtjof Nansen, le célèbre explorateur norvégien, qui fut le premier représentant international au monde pour les réfugiés. Parmi les précédents lauréats de la distinction figurent Eleanor Roosevelt, Médecins sans Frontières, la Reine Juliana des Pays-Bas et Graça Machel. L'an passé, le prix a été attribué à Margarita Barankitse, connue de beaucoup comme « l'Ange du Burundi », pour son travail en faveur des enfants séparés de leurs familles et dont les vies sont dévastées par la guerre et par le fléau du SIDA.

La distinction Nansen est dotée d'un prix de 100 000 dollars offert par la Norvège et la Suisse, destiné à un projet en faveur des réfugiés proposé par le lauréat. La cérémonie officielle d'attribution de la distinction Nansen aura lieu à Genève début octobre, à l'occasion de la réunion officielle du Comité exécutif de l'UNHCR.