António Guterres recommande vivement le respect des principes humanitaires dans le conflit de Gaza

Lundi 5 janvier 2009

GENEVE - Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres a lancé aujourd'hui un appel pour une adhésion stricte aux principes humanitaires dans le cadre du conflit en cours à Gaza, y compris le respect des droits universels des personnes fuyant la guerre et cherchant la sécurité dans d'autres Etats.

Bien qu'aucun mouvement de grande envergure hors de Gaza n'ait eu lieu en raison du blocus, António Guterres a rappelé aux Etats voisins la responsabilité qui leur incombe de permettre aux civils fuyant les violences d'accéder à la sécurité.

« Les personnes contraintes de fuir la bande de Gaza devraient pouvoir le faire, et trouver la sûreté et la sécurité dans d'autres pays en vertu du droit international », a-t-il dit. « Je recommande vivement que toutes les frontières et les routes d'accès concernées restent ouvertes et sûres, et que les Palestiniens tentant de quitter Gaza ne soient pas empêchés de le faire. »

António Guterres a également exprimé son soutien plein et entier, et sa solidarité, à l'organisation soeur du HCR, l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA). Cette organisation est chargée de soutenir les Palestiniens, et lutte pour mener à bien sa mission dans l'environnement humanitaire de Gaza, un environnement qui s'est régulièrement détérioré.

« Il est tout à fait essentiel que la fourniture immédiate de l'assistance humanitaire aux victimes civiles du conflit soit facilitée, y compris l'accès depuis l'Egypte et Israël », a déclaré le Haut Commissaire. « Nous appelons la communauté internationale et tous les acteurs humanitaires à soutenir les efforts de l'UNRWA afin d'aider les victimes innocentes. »

Le HCR a fourni une aide d'urgence à la Société du Croissant-Rouge égyptien au cas où celle-ci serait nécessaire pour tout Palestinien admis sur le territoire égyptien. L'agence pour les réfugiés se tient prête à déployer du personnel et des équipements d'urgence dans la zone si nécessaire.

Le Haut Commissaire a exprimé sa profonde préoccupation devant le tribut payé au conflit par les civils.

« Les importantes pertes endurées par les civils innocents, parmi lesquels de nombreux enfants, fendent le coeur », a dit António Guterres. « En tant qu'agence humanitaire devant gérer les conséquences de la violence et des persécutions dans le monde entier, le HCR est profondément choqué et attristé par les souffrances et par les pertes en vies humaines auxquelles nous assistons. Je me joins au Secrétaire général Ban Ki-moon pour demander une cessation immédiate de toutes les violences. »