Mursal, Maryam

Maryam Mursal

Maryam Mursal

La voix et la beauté de la talentueuse Maryam Mursal ont bouleversé des milliers d'auditeurs depuis ses débuts. En 1966 à Mogadiscio, elle devient la première vedette féminine dans une société islamique dominée par les hommes.

Alors que la guerre civile fait rage en Somalie, Maryam Mursal est séparée de son mari lors des combats. Menacée par le conflit qui arrive à Mogadiscio, elle décide de quitter le pays avec ses enfants. Un périple, essentiellement à pied, les amène au Kenya, où d'autres dangers les attendent encore. Alors ils décident de rebrousser chemin et partent en direction de Djibouti, à travers les déserts de l'Ethiopie et de la Somalie. A leur arrivée, ils reçoivent l'aide des Nations Unies. L'Ambassade du Danemark leur accorde alors le droit d'asile.

La jeune chanteuse ressent toujours le besoin de s'exprimer et compose plusieurs chansons à propos de la guerre et de l'exil, lors de sa fuite. A son arrivée au Danemark, elle s'associe avec l'arrangeur Soren Kjaer Jensen. Ce dernier avait entendu la musique de Maryam Mursal en 1986, lorsqu'il était photographe freelance dans les camps de réfugiés en Somalie. Il fut alors conquis par la voix de l'artiste et enregistra des extraits de ses interprétations à la radio.

Un jour, Soren Kjaer Jensen est invité à participer à un concert pour des réfugiés somaliens récemment arrivés au Danemark, il y reconnaît la voix de Maryam Mursal qu'il avait admiré en Somalie. Peu après, Maryam Mursal devient la première artiste somalienne à enregistrer un album international. Les chansons de son premier CD, « The Journey », ont été écrits durant son périple dans les différents déserts.

Avec les arrangements de Soren Jensen, la musique de Maryam Musral combine des sons traditionnels somaliens avec de la musique occidentale moderne. Elle a commencé à enregistrer avec un groupe somalien pour le label Real World. Elle réside aujourd'hui au Danemark avec sa famille quasi réunie. Néanmoins, au fond d'elle-même, Maryam Marsal espère toujours retourner en Somalie.