Le nombre des réfugiés de RDC au Congo passe le cap des 100 000

Plus de 100 000 réfugiés originaires de la République démocratique du Congo (RDC) ont traversé la rivière Oubangui vers le Congo depuis le début, en 2008, des violences interethniques survenant dans la province de l'Equateur.

Des femmes et des enfants ont trouvé abri dans un village au Congo, après avoir fui la province de l'Equateur en RDC.  © HCR/B.B.Diallo

BRAZZAVILLE, Congo, 12 janvier (HCR) - Plus de 100 000 réfugiés originaires de la République démocratique du Congo (RDC) ont traversé la rivière Oubangui vers le Congo depuis le début, en 2008, des violences interethniques survenant dans la province de l'Equateur.

Le personnel du HCR a indiqué que le besoin de camps formels à créer se faisait ressentir d'urgence pour héberger plus de 107 000 réfugiés en République démocratique du Congo (RDC) et un autre groupe de 17 000 réfugiés qui ont traversé en République centrafricaine. Parmi les réfugiés, au moins 60 pour cent sont des enfants.

Les réfugiés de RDC présents dans les deux pays ont fui la province de l'Equateur dans le nord-ouest de la RDC après le début des combats fin octobre, lorsque les milices enyele ont lancé des attaques meurtrières contre des membres de l'ethnie munzaya pour un conflit de droits de pêche et d'agriculture dans la région de Dongo. Les tensions se sont, depuis, étendues à la plupart de la région de l'Equateur. L'armée de RDC a lancé une offensive contre les milices enyele.

« Le besoin de sites formels pour accueillir des réfugiés devant être créés à la fois en République centrafricaine et au Congo se fait urgemment ressentir, alors que la majorité des réfugiés de RDC ont trouvé abri dans des bâtiments ou des espaces publics », a indiqué le porte-parole du HCR. « L'afflux massif met à rude épreuve les maigres ressources de cette région défavorisée, ce qui pourrait amener des tensions avec la communauté locale. »

A Mougoumba, en République centrafricaine, les réfugiés surpassent en nombre la population locale selon une proportion de 200 à un, alors que la région de Likouala dans le nord du Congo a vu sa population doubler pour arriver à un total de plus de 200 000 personnes.

Bien que des terrains aient été alloués pour héberger 4 000 réfugiés au Congo, davantage d'espace est nécessaire pour des sites de réfugiés. Des discussions sont actuellement menées avec les gouvernements du Congo et de la République centrafricaine, les deux pays hôtes. « Parallèlement, le HCR a envoyé une équipe d'urgence pour venir en aide aux communautés de réfugiés largement dispersées dans cette région », a indiqué le porte-parole.