L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR Angelina Jolie se rend auprès des victimes du séisme à Haïti

L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR Angelina Jolie rend visite à des rescapés du séisme et rencontre des travailleurs humanitaires employés par des organisations locales et internationales dès son arrivée à Haïti où elle est venue pour « écouter et apprendre ».

L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR Angelina Jolie discute avec un petit garçon haïtien de 10 ans qui a perdu une jambe durant le séisme du 12 janvier 2010 à Haïti.  © Marco Di Lauro/UNHCR via Getty Images

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 9 février (HCR) - L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR Angelina Jolie est arrivée mardi à Port-au-Prince, la capitale haïtienne, où elle a rendu visite à des rescapés du séisme et rencontré des travailleurs humanitaires employés par des organisations locales et internationales.

Angelina Jolie a indiqué qu'elle était venue à Haïti pour « écouter et apprendre ». Elle s'est rendue dans des centres médicaux, à la mission des Nations Unies et elle a rencontré des enfants vulnérables. A son arrivée dans la capitale haïtienne, Angelina Jolie a rencontré le Représentant spécial par intérim du Secrétaire général des Nations Unies en Haïti Edmond Mulet qui lui a exposé la situation sur la portée de l'opération humanitaire déployée à ce jour et sur les défis restant à relever.

Elle s'est également rendue compte par elle-même d'un programme « travail contre rémunération » géré par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) dans le quartier de Carrefour à Port-au-Prince. Ce programme permet aux Haïtiens de percevoir un salaire tout en participant au relèvement de leur pays. « Donner aux gens la capacité de travailler pour leur propre avenir est très important en cette période. Cela les aide à retrouver l'espoir et à préserver leur dignité », a indiqué Angelina Jolie.

Le programme vient en aide à quelque 40 000 personnes, avec un objectif de plus de 400 000 bénéficiaires au total. Angelina Jolie a félicité les participants à ce programme qui lui ont fait part de leur entrain à nettoyer les décombres de leur pays avant d'entonner pour elle un chant sur la fierté haïtienne.

Dans le quartier de Santo, près de Port-au-Prince, Angelina Jolie s'est rendue dans un centre de l'organisation SOS Villages d'enfants. Cette organisation oeuvre dans le monde entier pour élever des enfants au sein de leur propre pays. Depuis le séisme, SOS Villages d'enfants assure une prise en charge complémentaire à des enfants qui sont devenus des orphelins ou qui ont perdu le contact avec leurs parents du fait de la catastrophe. SOS Villages d'enfants travaille à la réunification des enfants avec des proches et continuera à prendre en charge ceux qui n'ont plus aucun tuteur.

Angelina Jolie s'est félicitée du travail assuré par cette organisation et elle a souligné que « de nouvelles adoptions ne devraient pas être encouragées en tant que réponse immédiate à la situation d'urgence. Haïti connaissait de nombreux problèmes de traite d'êtres humains avant le séisme et doit désormais assurer une surveillance très étroite sur ses enfants. J'encourage à soutenir du mieux possible des organisations comme SOS Villages d'enfants et UNICEF pour que celles-ci prennent en charge des enfants au sein même du pays. »

L'actrice célèbre s'est également rendue dans un hôpital sous tente établi et géré par le partenaire du HCR, Médecins Sans Frontières, dans la commune de Delmas, également à Port-au-Prince. « J'ai été frappée par la force et le courage dont fait preuve le peuple haïtien. Des enfants âgés seulement de neuf mois se remettent d'amputations avec une extraordinaire résilience. J'ai même vu un petit garçon de 10 ans qui avait récemment subi une amputation de la jambe et dont le visage s'illuminait à la lecture de son livre alors qu'il était assis par terre », a expliqué Angelina Jolie.

« Ces médecins sont extraordinaires », a-t-elle indiqué. « Au-delà de tous les patients ayant subi des amputations, ils ont également réussi des opérations chirurgicales pour de nombreux patients qui ont pu au final conserver un bras ou une jambe. Ils ont aussi sauvé un grand nombre de vies humaines. »

« Reconstruire Haïti prendra des années », a-t-elle affirmé, après avoir vu la dévastation due au séisme du 12 janvier. « Chaque jour, les Nations Unies, les gouvernements, les ONG et les organisations locales assurent une protection à un nombre accru de personnes et leur fournissent de la nourriture, de l'eau, un abri et des soins de santé. Pourtant les besoins sont toujours considérables et le déplacement pourrait durer une décennie.

« Fournir un abri adéquat aux déplacés est d'importance primordiale, tout spécialement alors que la saison des pluies imminente menace d'accroître encore la dévastation. Chacun se prépare à une nouvelle tragédie. »

Avant d'arriver à Haïti, Angelina Jolie avait passé une journée en République dominicaine, où elle s'était rendue auprès de victimes haïtiens du séisme dans l'hôpital public local et dans des hébergements situés à proximité. « J'ai été émue de voir les soins et l'attention prodigués par des médecins et des infirmières dominicains ainsi que la générosité de la société locale, qui prend en charge des patients sortis de l'hôpital et leurs familles durant la convalescence », a-t-elle indiqué.