Le Président du FC Barcelone dans un camp de réfugiés au Rwanda

Joan Laporta, le Président du FC Barcelone, inaugure un centre communautaire pour des réfugiés congolais durant une visite faisant date au camp de Kiziba au Rwanda.

Le Président du FC Barcelone Joan Laporta entouré de jeunes passionnés de football au camp de Kibiza.   © Avec l'aimable autorisation d'Eduardo Rubio

KIBIZA, Rwanda, 9 mars (HCR) - Joan Laporta, le Président du FC Barcelone, le célèbre club espagnol de football, a inauguré un centre communautaire pour des réfugiés congolais durant une visite au camp de Kiziba au Rwanda début mars.

Jean Laporta et des cadres du FC Barcelone, guidés par le personnel de l'agence des Nations Unies pour les réfugiés, ont visité un camp situé au sommet d'une colline dans le nord-ouest du pays jeudi dernier. Quelque 19 000 réfugiés originaires de République démocratique du Congo (RDC) sont hébergés à Kiziba, l'un des trois camps ayant bénéficié d'un partenariat spécifique entre le HCR, Nike et la Fondation du FC Barcelone.

Le jeune directeur du FC Barcelone a reçu un accueil chaleureux de la part des résidents du camp, dont un grand nombre connaissait son équipe et attendaient impatiemment de le rencontrer. « Barcelone a beaucoup fait pour nous permettre de pratiquer le sport dans le camp », a expliqué Arsène, âgé de 17 ans, dont la famille a fui la RDC quand il avait seulement deux ans.

Le point d'orgue de la visite a été l'ouverture du centre polyvalent, où des réfugiés pourront organiser des événements culturels ainsi que des jeux en salle ou regarder la télévision. Cette salle sera également utilisée à des fins d'éducation et pour des ateliers. Elle a été construite grâce à un financement de la Fondation du FC Barcelone.

« Elle sera le point central permettant d'intensifier la vie de la communauté », a expliqué Manuel Dos Santos, chef du bureau du HCR sur le terrain à Kiziba, ajoutant que cette salle était déjà aussi célèbre que le stade du Barça.

C'était la première fois que Joan Laporta visitait une opération du HCR sur le terrain ou un camp de réfugiés, mais Barcelone fournit un soutien aux réfugiés dans les camps de Kizimba, Nyabiheke et Gihembe depuis la signature d'un accord de partenariat de trois ans par le FC Barcelone avec le Haut Commissaire António Guterres en 2008.

« Je vous remercie tous d'avoir participé à ce projet », a indiqué Joan Laporta lors d'un discours aux réfugiés. « La meilleure décision sportive que j'ai jamais prise a été de développer la Fondation pour aider des personnes comme vous. »

Un grand nombre de réfugiés plus jeunes, comme Arsène, jouent au football dans le camp et suivent à la télévision le FC Barcelone et les autres grandes équipes européennes. « Je n'arrive pas à croire que le Président du Barça soit ici. Nous sommes très heureux. Cela signifie beaucoup pour nous », a expliqué Arsène.

Joan Laporta s'est également rendu au mémorial de Kigali pour les victimes du génocide, ouvert en 2004, pour rendre hommage aux 800 000 personnes qui ont perdu la vie durant le nettoyage ethnique de 1994.

A son retour en Espagne, Joan Laporta s'est rendu au port d'Almeria, dans le sud du pays, pour le départ dimanche du convoi Play4Africa, une initiative soutenue par le FC Barcelone et le HCR. Les véhicules Play4Africa traverseront 14 pays en direction du Cap où ils arriveront pour la Coupe du monde de football en juin.

Ils s'arrêteront dans une dizaine de villes en route, pour distribuer des ballons de football, des chaussures et de l'aide humanitaire aux nécessiteux. Les bénéficiaires compteront des milliers de jeunes réfugiés amoureux de ce sport dans des pays comme le Soudan, le Rwanda et le Kenya. Le HCR fournit également un soutien logistique pour cette opération.

Par Line Pedersen à Kibiza, Rwanda