Le HCR franchit un cap dans la réinstallation de réfugiés iraquiens

Le chef du HCR António Guterres annonce que son agence a soumis 100 000 demandes de réinstallation pour des réfugiés iraquiens en provenance du Moyen-Orient depuis 2007.

Une famille iraquienne arrive dans son nouveau foyer en Europe après avoir été acceptée pour la réinstallation.   © HCR/R.Brunnert

AL HASSAKEH, Syrie, 18 juin (HCR) - Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres a annoncé vendredi que le HCR avait soumis 100 000 demandes de réinstallation pour des réfugiés iraquiens en provenance du Moyen-Orient depuis 2007.

Avec cette étape déterminante, António Guterres a toutefois indiqué que davantage devait être fait. « La soumission de 100 000 dossiers de réfugiés iraquiens pour une réinstallation est un accomplissement majeur. Nombre de réfugiés iraquiens sont tombés dans l'oubli depuis des années. Ce sera de plus en plus le cas si les Etats cessent d'accueillir des réfugiés iraquiens dans le cadre de la réinstallation », a indiqué António Guterres.

Il a également appelé les pays à faire leur possible « pour faciliter un départ rapide des réfugiés dont ils ont accepté la candidature à la réinstallation. »

Sur 100 000 dossiers de réfugiés iraquiens soumis depuis 2007, le nombre des départs jusqu'en mai 2010 était d'environ 50%, soit 52 173 personnes. En 2007, quelque 3 500 Iraquiens avaient quitté la région vers des pays tiers. De longues vérifications en terme de sécurité et un délai prolongé dans les efforts des Etats pour établir des systèmes de réinstallation ont engendré de considérables retards dans le départ des réfugiés vers leur nouveau foyer.

António Guterres a effectué cette annonce lors d'une visite officielle en Syrie, durant laquelle il doit rencontrer des réfugiés et s'entretenir avec des représentants du gouvernement. Vendredi après-midi à 14h00 GMT, il devrait prendre part depuis la province d'Al Hassakeh en Syrie à un événement d'envergure mondiale, un flux vidéo en direct. L'Ambassadrice de bonne volonté du HCR Angelina Jolie prendra également part à l'événement depuis l'Equateur.

Environ 45% des réfugiés iraquiens - dont la demande de réinstallation a été soumise - vivent en Syrie, ce qui représente 43 223 personnes au total.

Selon le rapport statistique publié mardi par le HCR « Tendances mondiales pour 2009 », les Iraquiens forment le second groupe de réfugiés au monde, avec environ 1,8 million d'entre eux ayant initialement trouvé refuge en Syrie, en Jordanie, au Liban, en Egypte et en Turquie. De source gouvernementale, la Syrie accueille plus d'un million de réfugiés, majoritairement des Iraquiens.

A travers le monde, le rapatriement librement consenti en 2009 était à son plus bas niveau depuis 20 ans avec environ 251 500 réfugiés de retour dans leur pays d'origine, dont seulement 38 000 réfugiés iraquiens.

« Du fait de la persistance des conflits, un nombre important de réfugiés ne peuvent pas rentrer dans leur pays d'origine », a indiqué António Guterres, ajoutant que des conflits majeurs en Afghanistan, au Sud-Soudan et en République démocratique du Congo ne montrent aucun signe de résolution, alors que « stagnent des conflits pour lesquels nous avions espéré une tendance à la résolution. »

Le Haut Commissaire est en Syrie pour y célébrer la Journée mondiale du réfugié. Aujourd'hui, il rendra visite à des réfugiés iraquiens et à des réfugiés palestiniens venant d'Iraq qui sont accueillis à Al Hassakeh, près de la frontière avec l'Iraq.

Il s'entretiendra avec Washington DC et des villes du nord de l'Equateur et de l'est de la République démocratique du Congo durant un flux vidéo en direct d'une heure depuis Al Hassakeh. Le jour même de la Journée mondiale du réfugié, dimanche 20 juin, il devrait rencontrer de hautes personnalités en Syrie et participer à une journée portes ouvertes à Damas.