Fournir des vivres, des abris et assurer une protection pour un avenir stable dans l'est de la République démocratique du Congo

Goma - La Directrice exécutive du Programme alimentaire mondial (PAM), Josette Sheeran, et le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), António Guterres, ont tous deux fait part de leur espoir pour qu'un nombre croissant de personnes déracinées par des années de conflit dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) trouvent bientôt la sécurité qui leur est nécessaire pour rentrer dans leurs villages d'origine et recommencer à cultiver leurs terres.

« Nous voyons, partout dans le monde, là où la sécurité le permet, des personnes rentrer dans leur village d'origine et recommencer leur vie », a indiqué António Guterres. « Nous voulons voir davantage de retours dans l'est de la RDC. Toutefois c'est un objectif ne pouvant être atteint que si la protection des civils en RDC devient à la fois une priorité nationale et internationale. »

« Je ne doute pas qu'étant donné le soutien dont elles ont besoin et la stabilité qu'elles implorent, les populations de cette région peuvent tirer avantage des terres fertiles sur lesquelles elles vivent pour se construire un avenir meilleur », a indiqué Josette Sheeran. « Là où règne une paix relative, le PAM prévoit d'aider au retour des communautés congolaises pour une vie productive via des programmes innovants, utilisant des allocations en espèces, des bons d'échange et des achats au niveau local pour soutenir l'économie croissante dans le domaine de l'agriculture. »

Josette Sheeran et António Guterres ont effectués leurs déclarations avant une visite dans des camps situés près de Nyanzale accueillant des Congolais déracinés par le conflit dans l'est de la RDC.

Les camps accueillant des déplacés internes près de Nyanzale, à environ 130 kilomètres de Goma, la capitale provinciale du Nord-Kivu, sont le théâtre d'une part du travail d'aide essentiel assuré par le PAM et le HCR dans l'est de la RDC. Les deux agences viennent en aide aux populations ayant été forcées de quitter leurs terres et leurs villages durant les affrontements, et leur préparent un avenir meilleur en cas de restauration durable de la paix et de la stabilité.

Le PAM fournit une aide alimentaire à quelque 150 000 personnes déplacées internes dans la province du Nord-Kivu, y compris environ 3 900 personnes vivant dans trois camps situés aux alentours de Nyanzale. La vaste majorité des personnes qui y vivent sont des femmes, pour environ 70%. La plupart d'entre elles ont perdu leur mari et un grand nombre ont subi le viol durant les années de violence survenues dans l'est de la RDC.

Au Nord-Kivu, le HCR vient en aide aux réfugiés, en coordonnant l'assistance humanitaire au bénéfice de 84 000 personnes déplacées internes dans 42 camps, et en travaillant à la prévention et à la lutte contre la violence sexuelle. Le HCR a porté assistance à 106 000 déplacés internes depuis 1987 pour le retour dans leurs villages et pour les aider à reconstruire leur vie.

Ces 15 derniers mois, une stabilité relative dans certaines zones a permis à plus d'un million de déplacés de rentrer dans leur village. Ailleurs, on observe toutefois un nouveau déplacement significatif. Etant donné cette situation sécuritaire instable, Josette Sheeran et António Guterres ont lancé une mise en garde selon laquelle les décisions relatives à l'avenir des troupes des Nations Unies pour le maintien de la paix doivent prendre en compte leur soutien vital au bénéfice des agences humanitaires qui se rendent auprès des personnes déplacées dans des zones reculées et dangereuses.

Le HCR assure protection et assistance aux réfugiés et aux personnes déplacées internes à travers le monde. A la fin 2009, on comptait 43 millions de personnes déracinées de force à travers le monde, y compris 15,2 millions de réfugiés (dont 10,4 millions relèvent de la compétence du HCR), 983 000 demandeurs d'asile et 27,1 millions de personnes déplacées internes.

Consultez le site du HCR pour de plus amples informations : www.unhcr.fr

Le PAM est la plus importante agence humanitaire au monde dans le domaine de la lutte contre la faim. Chaque année, le PAM fournit des vivres à plus de 90 millions de personnes en moyenne dans plus de 70 pays. Le PAM publie un fil d'info RSS pour les journalistes sur les tout derniers communiqués de presse, vidéos et photos publiés sur le site WFP.org.

Consultez http://www.wfp.org/rss