Quatre mois après les violences dans le sud du Kirghizistan, le HCR observe des progrès

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Melissa Fleming – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 8 octobre 2010 au Palais des Nations à Genève.

Quatre mois après les violences survenues dans le sud du Kirghizistan, le personnel du HCR présent sur place fait état de progrès notables observés à ce jour dans le cadre des efforts pour aider les personnes déplacées ainsi que celles qui sont de retour dans leurs villages d'origine.

Les événements survenus en juin dans les villes d'Och et de Djalal-Abad ainsi que dans leurs environs, au sud du pays, ont affecté environ un demi-million de personnes. Près de 2 000 maisons ont été endommagées, et plus de 1 700 autres ont été complètement détruites. Quelque 400 000 personnes ont été déplacées. Quelque 75 000 d'entre elles sont déjà rentrées dans leur village d'origine. Un grand nombre parmi elles ont perdu leurs documents d'identité et de propriété durant les violences, ce qui leur a créé des difficultés pour reprendre le cours de leur vie.

Après les violences du mois de juin, le HCR a été nommé coordonnateur des groupes de travail sur la protection et l'abri dans le cadre de la réponse humanitaire internationale. Nos efforts concernent la construction d'abris provisoires, la délivrance de nouveaux documents d'identité et de propriété, la protection et la mobilisation communautaire pour offrir avant l'hiver un logement aux sans abri ainsi que l'accès aux services essentiels. Nos équipes contribuent également aux mesures pour le rétablissement de la confiance et à la prévention de nouveaux déplacements.

Avec nos partenaires ACTED, le Conseil danois pour les réfugiés et Save the Children, nous procédons à la construction de 1 335 abris provisoires d'urgence, alors que le CICR en construit 370 autres. A ce jour, 1 340 fondations de maisons ont déjà été creusées. Par ailleurs, pour 841 abris, les murs ont été élevés ou les toits ont été terminés. Plus de cent familles devraient déménager dans les maisons construites avec l'assistance du HCR dans les prochaines semaines. Les quartiers les plus affectés d'Och et de Djalal-Abad paraissent avoir retrouvé une vie animée avec les habitants construisant des abris à l'emplacement de leurs maisons détruites.

Avant le début de l'hiver, nous distribuerons également des vêtements d'hiver ainsi des paires de chaussures, des matelas, des réchauds, des batteries de cuisine et d'autres biens de secours à des milliers de personnes déplacées, des familles d'accueil ainsi qu'à d'autres personnes dans le besoin à Och et à Djalal-Abad.

Pour accélérer la restitution de documents d'identité ou de propriété perdus ou endommagés, le HCR a financé l'établissement d'équipes mobiles d'enregistrement pour accéder aux personnes dans les quartiers les plus affectés d'Och et de Djalal-Abad. Parallèlement, nous finançons des ONG de cliniques juridiques itinérantes qui fournissent une aide juridique gratuite dans le cadre de litiges fonciers pour les bâtiments et les terrains. Durant ces trois derniers mois, quelque 11 500 personnes dans les régions d'Och et de Djalal-Abad ont bénéficié de ces activités.

Avec les élections parlementaires au Kirghizistan ce week-end, le HCR espère que cette situation se stabilisera et qu'une assistance humanitaire urgente ainsi que des mesures pour le rétablissement de la confiance continueront à être assurées aux personnes dans le besoin.