Engagement du HCR face à la gravité des inondations au Bénin

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Adrian Edwards – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 22 octobre 2010 au Palais des Nations à Genève.

Le HCR s'apprête à démarrer un pont aérien d'urgence vers le Bénin dans les prochains jours pour aider environ 680 000 personnes affectées par les inondations.

Notre travail habituel au Bénin consiste à assurer protection et assistance aux réfugiés et aux demandeurs d'asile, une population comptant quelque 7 300 personnes. Toutefois nous avons été appelés à aider à répondre aux besoins en abri d'urgence des sans-abri se trouvant dans les régions du sud du pays où nous disposons d'une présence.

Aujourd'hui, les efforts se concentrent sur l'organisation de la réception, du stockage et de la distribution des articles de secours du HCR aux sinistrés. Nous prévoyons d'acheminer initialement par un pont aérien quelque 3 000 tentes depuis notre entrepôt d'urgence situé à Copenhague. Nous fournissons déjà des tentes et des moustiquaires depuis nos stocks à capacité limitée dans la région. Nous assurons également un appui logistique à nos partenaires pour leurs besoins en transport, en renforçant notre personnel.

Le HCR est préoccupé par le nombre croissant de sinistrés du fait des inondations. Quelque 680 000 personnes sont actuellement affectées, selon des estimations de sources gouvernementale et des Nations Unies.

De fortes précipitations saisonnières touchent l'Afrique de l'Ouest depuis plusieurs mois et elles durent normalement jusqu'en novembre. Cependant ce qui survient cette année dépasse largement les inondations observées habituellement au Bénin. Quelque 55 des 77 districts du pays sont affectés. Les prévisions météorologiques ne montraient vendredi matin aucun signe d'amélioration.

La population réfugiée au Bénin se trouve dans le sud du pays et qu'actuellement, elle n'est pas lourdement affectée.