Un premier avion affrété par le HCR et transportant une aide d'urgence arrive au Bénin

GENÈVE - Dans le cadre du pont aérien humanitaire d'urgence mis en oeuvre vers le Bénin par le HCR, un premier avion a atterri à Cotonou à 05h20 heure locale ce matin. Le DC-10 McDonnell Douglas affrété par le HCR avait décollé de Liège en Belgique hier en fin de soirée (mercredi 27 octobre) et transportait à son bord une cargaison de 1 500 tentes provenant de l'entrepôt d'urgence du HCR situé à Copenhague. Les tentes fourniront des abris, dont le besoin se fait ressentir d'urgence, à des personnes affectées par les inondations catastrophiques survenues à travers le pays.

Un spécialiste du HCR pour la logistique en situation d'urgence est déployé au Bénin depuis lundi et a fait état ce matin du déchargement, maintenant terminé, de l'avion-cargo trimoteur sur le tarmac de l'aéroport Cadjehoun de Cotonou. L'atterrissage d'un second avion transportant à son bord une nouvelle cargaison de 1 500 tentes est prévu pour vendredi 29 octobre en tout début de journée.

Les tentes du HCR sont envoyées sur place dans le cadre de la réponse humanitaire globale des Nations Unies suite aux inondations survenues au Bénin. Elles seront acheminées dès que possible dans des régions du Bénin où l'eau se retire et où il est désormais possible de procéder à leur montage. Les autorités béninoises et Caritas Bénin coordonnent la distribution des abris et la fourniture de l'assistance humanitaire pour environ 680 000 personnes affectées par les inondations dans ce pays d'Afrique de l'Ouest.

Le travail habituel du HCR au Bénin consiste à répondre aux besoins en matière de protection et d'assistance pour environ 7 300 réfugiés et demandeurs d'asile, principalement des Togolais. Ils se trouvent dans le sud du pays et certains d'entre eux ont été affectés par les inondations. Le HCR est en contact avec eux pour évaluer l'étendue des besoins des sinistrés et pour assurer que ces réfugiés soient inclus dans les efforts de réponse mis en oeuvre par le pays.

Du fait de la gravité des inondations, le HCR a été appelé à venir en aide pour répondre aux besoins en matière d'abri d'urgence pour des sans-abri, particulièrement dans les régions du sud du pays où nous disposons d'une présence. Nous fournissons déjà des tentes, des moustiquaires et des couvertures depuis nos entrepôts de capacité limitée dans la région.

« Avec plus de 3 000 tentes, quelque 15 000 personnes recevront un abri temporaire décent et pourront rester à proximité de leurs maisons ravagées par les inondations. Cela leur permet de commencer les réparations tout en attendant le début de l'effort national de réhabilitation », indique Angèle Dikongué-Atangana, la déléguée du HCR au Bénin. « Notre priorité, c'est la distribution de tentes aux sinistrés sans abri se trouvant actuellement le long des routes sans aucune autre alternative d'hébergement. Ces personnes sont particulièrement vulnérables et menacées. »

Le HCR reste préoccupé par le nombre croissant des personnes qui sont affectées par les inondations. De fortes précipitations saisonnières ont frappé l'Afrique de l'Ouest depuis plusieurs mois et elles durent habituellement jusqu'à novembre. Les pluies torrentielles de cette année ont causé des inondations bien plus importantes que celles habituellement observées au Bénin. Quelque 55 des 77 districts sont affectés. Les prévisions météorologiques ne montrent aucun signe d'amélioration.