Le HCR intensifie ses préparatifs pour répondre à l'aggravation de la crise en Côte d'Ivoire

Ces derniers jours, le HCR a intensifié son dispositif de réponse pour la Côte d'Ivoire au vu de l'instabilité persistante dans ce pays. Avant le week-end, nous avons acheminé par avion des biens de secours supplémentaires vers le Libéria et la Guinée depuis notre base logistique d'urgence de Copenhague. Nous sommes actuellement en mesure d'aider jusqu'à 30 000 réfugiés si nécessaire.

A ce jour, le nombre d'Ivoiriens ayant fui vers l'ouest et qui sont entrés au Libéria et en Guinée s'élève à 6 200, dont 6 000 d'entre eux se trouvent dans le comté de Nimba à l'est du Libéria et les 200 autres étant en Guinée. La plupart sont des femmes et des enfants en quête d'un refuge et, à présent, seuls quelques-uns parmi ceux qui se trouvent au Libéria disent avoir été victimes de brutalités. Nous n'avons observé aucune arrivée d'Ivoiriens au Burkina Faso, au Ghana ou au Mali.

La plupart des réfugiés se trouvant au Libéria, nous avons déployé du personnel supplémentaire dans le comté de Nimba pour améliorer la surveillance des frontières et l'enregistrement des réfugiés qui arrivent ainsi que pour distribuer des articles de secours. Nous avons établi des centres d'enregistrement dans 16 villages où nous distribuons des couvertures, des jerrycans, des nattes de couchage, des lampes au kérosène, du savon et des bâches en plastique au fur et à mesure que nous enregistrons les familles réfugiées.

Le Gouvernement libérien a également distribué 1,8 tonne de riz et répare des pompes à eau dans certains villages pour améliorer la distribution d'eau potable, qui connaît une pénurie depuis le début de l'afflux le 29 novembre dernier.