Le HCR débute un pont aérien d'aide humanitaire vers Mogadiscio

Un avion-cargo affrété par le HCR atterrit à Mogadiscio avec, à son bord, des colis d'aide humanitaire pour des milliers de déplacés, dans le cadre du premier pont aérien depuis cinq ans.

Chargement d'aide humanitaire à bord d'un avion-cargo à Dubaï, où se trouve un entrepôt de matériel d'aide d'urgence du HCR. Un avion-cargo avec, à son bord, des colis d'aide humanitaire a atterri à Mogadiscio aujourd'hui depuis Dubaï.   © HCR

GENÈVE, 8 août (HCR) - Un premier avion-cargo - sur les trois prévus dans le cadre du pont aérien d'urgence mis en oeuvre par le HCR - a atterri aujourd'hui à 13h15 heure locale à Mogadiscio, la capitale somalienne. C'est le premier pont aérien organisé par le HCR en Somalie vers Mogadiscio depuis cinq ans.

L'avion-cargo Iliouchine IL-62 affrété par le HCR transportait plus de 31 tonnes de matériel d'abri et autres biens de secours depuis l'entrepôt d'urgence du HCR à Dubaï. Cette cargaison compte quelque 2 500 colis d'aide d'urgence comprenant des bâches en plastique pour l'abri, des matelas et des couvertures, des jerrycans pour l'eau ainsi que des ustensiles de cuisine pour recueillir l'aide alimentaire et faire cuire la nourriture. Le second vol devrait arriver jeudi 11 août et le troisième la semaine prochaine.

Le HCR achemine habituellement le matériel d'aide vers Mogadiscio par mer et par voie terrestre mais, du fait de l'augmentation sans précédent du nombre de civils déracinés par la famine, l'agence a décidé de transporter l'aide par avion-cargo pour gagner du temps.

Environ 100 000 Somaliens, déracinés par la sécheresse et la famine, ont rejoint Mogadiscio durant les deux seuls derniers mois en quête de nourriture, d'eau, d'abri et d'autres formes d'assistance. On comptait auparavant déjà plus de 370 000 déplacés internes à Mogadiscio avant le déplacement en cours.

« Le pont aérien visant à transporter des articles d'aide d'urgence nous permettra de continuer à livrer de l'aide aux personnes déplacées par la sécheresse et la famine », a indiqué Bruno Geddo, le Représentant du HCR en Somalie. « Cependant, nous avons besoin de mobiliser des fonds pour continuer à reconstituer nos stocks d'urgence à l'intérieur de la Somalie qui s'épuisent rapidement du fait de nos livraisons d'aide indispensable dans le sud de la Somalie », a-t-il ajouté.

Le HCR a publié un appel de fonds de 145 millions de dollars pour assurer la protection et répondre aux besoins des personnes déracinées dans la corne de l'Afrique jusqu'à la fin de cette année. A ce jour, le HCR a reçu 65 millions de dollars en contributions versées et annoncées de la part des donateurs pour cette opération d'urgence. Cette somme couvre moins de 45% des besoins identifiés pour la Somalie, le Kenya, l'Ethiopie et Djibouti.

Le HCR appelle les pays donateurs, les entreprises du secteur privé et les particuliers à se manifester et à contribuer d'urgence pour combler le déficit de financement existant. Si de nouveaux fonds ne sont pas rapidement engagés, ce déficit de financement pourrait faire obstacle à la livraison d'aide humanitaire vitale pour des dizaines de milliers de réfugiés et de déplacés internes somaliens.