La Fondation IKEA fait don de 62 millions de dollars pour les réfugiés somaliens au Kenya

Le don de la Fondation IKEA sera échelonné sur trois ans. C'est la plus importante contribution privée jamais reçue par le HCR.

Les enfants organisent des courses contre la montre dans l'un des camps de réfugiés de Dadaab, au nord-est du Kenya. La contribution de la Fondation IKEA a pour objectif de leur venir en aide ainsi qu'à d'autres dans ce camp.   © HCR/E.Hockstein

GENÈVE, 30 août (HCR) - La Fondation IKEA a fait don de 62 millions de dollars au HCR qui va intensifier son opération d'aide humanitaire aux milliers de personnes hébergées à Dadaab, au Kenya, dans le complexe de camps de réfugiés le plus vaste au monde.

« Ce don, qui sera échelonné sur trois ans, est la plus importante contribution privée jamais reçue dans toute l'histoire du HCR, qui a été créé il y a 60 ans, et c'est également la première fois qu'un organisme privé choisit de financer directement des opérations dans un camp de réfugiés, Dadaab étant le complexe de réfugiés le plus vaste au monde », a indiqué Adrian Edwards, porte-parole du HCR à Genève mardi.

Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres, qui se trouve aujourd'hui dans l'est de l'Afrique pour évaluer la situation des civils somaliens déplacés, s'est félicité de cette contribution. « Ce geste humanitaire de la Fondation IKEA intervient à un moment critique », a-t-il indiqué. « La crise frappant la corne de l'Afrique continue de s'aggraver avec des milliers de personnes fuyant la Somalie chaque semaine. Nous sommes extrêmement reconnaissants vis-à-vis de la Fondation IKEA. Cette aide tombe aujourd'hui à point nommé. »

Adrian Edwards, lors d'un point de presse au Palais des Nations à Genève aujourd'hui, a indiqué que le HCR travaille avec le personnel de la Fondation IKEA sur une proposition détaillée concernant l'utilisation de ce financement. Toutefois, à court terme, la priorité immédiate sera de venir en aide à 120 000 réfugiés récemment arrivés à Dadaab depuis la Somalie voisine, avec une attention particulière sur les familles et les enfants réfugiés.

L'initiative de Dadaab fait partie d'un accord de partenariat global entre la Fondation IKEA et le HCR. Cet accord a débuté il y a un an et il est actuellement mis en oeuvre. Il inclut le financement d'opérations du HCR au Bangladesh et à l'est du Soudan, des contributions en nature dans le cadre d'opérations du HCR pour la réponse à des situations d'urgence au Kirghizistan et en Tunisie ainsi qu'un échange de savoir-faire dans les domaines de la logistique, des achats, du conditionnement et du stockage.

Dadaab se situe dans une région reculée au nord-est du Kenya et ce complexe de camps de réfugiés avait été ouvert au début des années 90. En 2011, le nombre d'arrivées a augmenté de façon spectaculaire du fait du conflit et de la sécheresse en Somalie. La capacité d'accueil initiale du complexe de Dadaab était prévue pour 90 000 personnes. Aujourd'hui, quelque 440 000 personnes y sont hébergées, avec 150 000 d'entre elles qui sont arrivées ces trois derniers mois. De ce fait, une pression considérable est portée sur les personnes travaillant et vivant dans le complexe des camps de réfugiés de Dadaab. Parmi les nouveaux arrivants, beaucoup souffrent de malnutrition et leur état de santé est dégradé.

Le don de la Fondation IKEA fournira un appui immédiat au HCR pour intensifier son aide et sauver des vies dans le camp.

« Cette initiative est un prolongement audacieux mais naturel de l'engagement de longue date de la Fondation IKEA, pour améliorer la vie quotidienne des enfants et des familles nécessiteux dans des pays en développement », a indiqué Per Heggenes, le Directeur général de la Fondation IKEA. « Soutenir le HCR à la fois dans l'immédiat et à long terme, c'est l'un des moyens les plus efficaces d'agir concrètement et d'améliorer la vie de milliers d'enfants réfugiés et de leurs familles. »

Le HCR, l'organisation des Nations Unies pour les réfugiés, dépend des contributions versées pour aider des millions de réfugiés et d'autres personnes déplacées à travers le monde. La plupart de ces contributions proviennent des gouvernements.

Pour en savoir plus sur la Fondation IKEA.