Plus de 60 000 retours volontaires vers l'Afghanistan cette année

Le nombre des réfugiés afghans rentrant dans leur pays depuis le Pakistan, l'Iran et d'autres pays dans le cadre de l'opération de retour volontaire organisée par le HCR a déjà dépassé 60 000 pour l'année 2011. Quelque 43 000 d'entre eux sont revenus depuis le Pakistan et plus de 17 000 autres depuis l'Iran.

Pour les personnes rentrées depuis le Pakistan, le chiffre des retours est 59% plus bas que pour la même période l'année dernière, qui avait vu le retour de plus de 103 000 Afghans. Le manque de moyens d'existence et de logements, ainsi que l'insécurité sont les motifs les plus fréquemment cités par les personnes qui ne souhaitent pas rentrer. La plupart des réfugiés afghans vivent dans les provinces de Khyber Pakhtunkhwa et du Baloutchistan. Ils sont originaires de régions peu sûres en Afghanistan, dans lesquelles il semble n'y avoir qu'un développement limité.

Le Pakistan accueille actuellement 1,7 million de réfugiés afghans, dont la plupart vivent en exil depuis plus de 25 ans. La moitié de cette population est née hors d'Afghanistan et ne possède aucun bien dans ce pays.

Le nombre des retours depuis l'Iran a doublé par rapport à l'année dernière, qui avait vu 7500 Afghans bénéficier du retour assisté dans leur pays. Cette augmentation serait due à des pressions économiques et à la cessation du versement d'allocations pour les produits de première nécessité et les services essentiels par le Gouvernement iranien.

En 2011, les principales provinces de retour en Afghanistan étaient Kabul (26%), Nangarhar (14%), Herat (8%), Kunduz (8%), Kandahar, Laghman, Balkh, Baghlan et Paktya (4% chaque).

Depuis mars 2002, le HCR et ses partenaires gouvernementaux ont assisté 4,6 millions d'Afghans pour leur rapatriement, principalement depuis le Pakistan et l'Iran. La plupart sont rentrés depuis quatre principales provinces : Kabul (26%) ; Nangarhar (20%), Kunduz (6%) et Baghlan (5%). Avec les personnes rentrées par leurs propres moyens en dehors des programmes menés par le HCR, 5,7 millions de réfugiés afghans sont rentrés depuis le Pakistan et l'Iran, ce qui représente près du quart de la population afghane.

Lancée en 2002, l'opération de retour volontaire du HCR est désormais dans sa dizième année. Dans le cadre du programme d'assistance pour le rapatriement, les réfugiés de retour vers l'Afghanistan reçoivent en moyenne 150 dollars par personne pour couvrir les frais de transport ainsi que les coûts initiaux pour se réinstaller chez eux.

Malgré les problèmes de sécurité qui perdurent dans certaines parties du pays et l'importance des besoins économiques et en développement, les réfugiés afghans rentrent encore en grand nombre. Le Gouvernement afghan et ses partenaires travaillent à assurer une réintégration durable.

Selon les premiers résultats d'une étude communautaire lancée récemment par le HCR et le Ministère afghan pour les réfugiés et le rapatriement, environ 40% des Afghans rapatriés ne sont pas encore pleinement intégrés dans leur communauté d'origine.

La capacité de l'Afghanistan à absorber effectivement des retours supplémentaires est limitée. Certaines familles rentrées cette année auront besoin d'une aide supplémentaire pour survivre durant l'hiver. Beaucoup d'autres n'ont pas de terres, de logement, d'écoles et de soins de santé. Ces familles ont besoin d'opportunités d'emploi pour pouvoir subvenir à leurs besoins.

Près de trois millions de réfugiés afghans enregistrés restent en exil dans la région aujourd'hui, y compris 1,7 million au Pakistan et un million en Iran. Nous appelons à un soutien de la communauté internationale pour aider les rapatriés à se réinstaller dans leur pays. Le HCR avec les Gouvernements afghan, pakistanais et iranien développe actuellement une stratégie pluriannuelle (2012-2014) pour des solutions au bénéfice des réfugiés afghans. Cette stratégie sera présentée pour approbation par la communauté internationale lors d'une conférence des parties prenantes, début 2012.

Pour de plus amples informations, veuillez svp contacter :

  • A Kabul, Nader Farhad, portable +93 700 27 92 31

  • A Islamabad, Duniya Aslam Khan, portable +92 300 501 7939

  • A Genève, Babar Baloch, portable +41 22 79 557 91 06