Le HCR remercie la marine italienne d'avoir porté secours à un bateau en détresse transportant des réfugiés en surnombre depuis la Libye

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Adrian Edwards – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 11 novembre 2011 au Palais des Nations à Genève.

Après avoir envoyé pendant deux jours des messages de détresse depuis un téléphone satellite en mer Méditerranée, 44 personnes, pour la plupart des Africains sub-sahariens, ont été secourues par un bâtiment de la marine italienne hier soir. Le HCR est reconnaissant envers la marine italienne d'avoir pris cette initiative bien que le bateau se trouvait dans la zone maritime de recherche et de secours au large des côtes maltaises.

Le HCR avait été alerté par les proches de certains des passagers à bord du bateau sur des appels par un téléphone satellite mardi soir. Deux jours après, le bateau a été secouru au milieu de la nuit. Ce délai de sauvetage a fait courir des risques importants sur la vie des personnes à bord du bateau en détresse. Les risques encourus sont le naufrage, la déshydratation et l'exposition. Une femme avec un petit bébé a été évacuée par hélicoptère vers la Sicile depuis Lampedusa.

C'est le premier bateau parti depuis la Libye à arriver en Europe depuis le 17 août.

Pour davantage d'information à ce sujet, veuillez svp contacter :

  • A Genève : Sybella Wilkes, portable +41 79 557 9138