La conférence internationale sur les personnes déracinées et les apatrides s'ouvre demain

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Melissa Fleming – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 6 décembre 2011 au Palais des Nations à Genève.

La plus importante conférence sur les réfugiés et les apatrides en 60 années d'existence du HCR s'ouvre demain au Palais des Nations à Genève. A ce jour, 145 pays ont confirmé leur participation. Plus de 70 seront représentés au niveau ministériel.

Cette conférence constitue l'apogée des efforts politiques et diplomatiques menés par le HCR depuis plusieurs années afin de rallier de nouveaux soutiens et engagements en faveur des traités fondamentaux permettant à l'agence des Nations Unies pour les réfugiés d'assurer protection et assistance aux réfugiés et aux apatrides dans le monde entier. L'année 2011 a marqué le 60ème anniversaire de la Convention des Nations Unies de 1951 relative au statut des réfugiés, ainsi que le 50ème anniversaire de la Convention de 1961 sur la réduction des cas d'apatridie.

Grâce à cette conférence, nous espérons mobiliser davantage de soutien en faveur des personnes déracinées et des apatrides dans le monde. Quelque 35 Etats ont indiqué qu'ils prendraient des engagements politiques et d'autres actions, et certains Etats devraient adhérer à l'une ou plusieurs conventions relatives à l'apatridie. Trois pays examineront leurs réserves à la Convention de 1951 en vue de les lever. Plus de dix Etats s'efforceront de revoir, modifier ou adopter des lois et des politiques nationales en matière d'asile afin de les rendre plus conformes à leurs obligations internationales et aux réalités actuelles. Certains Etats prendront des mesures pour améliorer la qualité de la détermination du statut de réfugié, en augmentant notamment les capacités et l'expertise.

Les solutions durables figureront dans les promesses de nombreux Etats, en particulier en Afrique, avec l'engagement de faciliter l'intégration sur place. En matière d'apatridie, plusieurs pays ont fait part de leurs intentions d'améliorer l'enregistrement des naissances, de faciliter l'accès aux documents et de revoir leur législation sur la nationalité.

Au cours d'une cérémonie des traités le 7 décembre à 18 heures, les pays déposeront leurs instruments d'adhésion à l'une des conventions. Ces pays seront rejoints par d'autres Etats ayant adhéré pendant l'année 2011, ainsi que par ceux qui devraient adhérer prochainement.

Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres s'exprimera lors de la séance d'ouverture mercredi matin. Une intervention du Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon sera également retransmise par vidéo. Parmi les autres orateurs figureront notamment la Secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, l'ancien Président finlandais Martti Ahtisaari et la Présidente de la Confédération suisse Micheline Calmy-Rey.

Conférencier:
Volker Turk, Directeur de la Division de la Protection internationale au HCR.

Pour de plus amples informations, veuillez svp contacter à Genève:

  • Melissa Fleming, portable +41 79 557 9122
  • Adrian Edwards, portable +41 79 557 9120
  • Babar Baloch, portable +41 79 557 9106
  • Fatoumata Lejeune-Kaba, portable +41 79 249 3483
  • Andrej Mahecic, portable +41 79 200 7617
  • Sybella Wilkes, portable +41 79 557 9138