Les donateurs s'engagent à verser 482,5 millions de dollars pour les opérations du HCR en 2012

Les donateurs ont annoncé des contributions de 122 millions de dollars pour 2013 et au-delà. Les besoins du HCR pour 2012 et 2013 s'élèvent respectivement à 3,59 et 3,42 milliards de dollars.

Un point de distribution d'eau au camp d'Ifo extension à Dadaab, au Kenya. Les rares ressources en eau affectent de nombreuses opérations du HCR à travers le monde.  © HCR/S.Modola

GENÈVE, 15 décembre (HCR) - Les gouvernements donateurs se sont engagés aujourd'hui à verser 482 millions de dollars en 2012 pour les opérations de l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés visant à aider les déracinés et les apatrides dans le monde entier. La somme de 122 millions de dollars supplémentaires ont été annoncés pour 2013 et au-delà.

Les crédits nécessaires du HCR pour les deux prochaines années s'élèvent respectivement à 3,59 et 3,42 milliards de dollars.

Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres a remercié les donateurs pour leur soutien. « Ces financements sont essentiels pour notre travail afin d'assurer la protection et le bien-être de millions de réfugiés, demandeurs d'asile, déplacés internes et apatrides », a affirmé António Guterres. « Compte tenu des pressions auxquelles les donateurs sont confrontés dans le contexte économique incertain actuel, nous sommes particulièrement satisfaits de constater un tel niveau de soutien. »

Ces financements sont essentiels pour notre travail afin d'assurer la protection et le bien-être de millions de réfugiés, demandeurs d'asile, déplacés internes et apatrides.

Haut Commissaire António Guterres

Le budget du HCR pour 2012 et 2013 est basé sur une évaluation minutieuse des besoins des personnes relevant de la compétence de l'Agence que cette dernière pense être capable de couvrir au cours des deux prochaines années. Comme pour les années précédentes, le programme mondial en faveur des réfugiés demeure l'élément le plus important des exigences budgétaires de l'organisation - soit 2,7 milliards de dollars sur les 3,59 milliards de dollars nécessaires.

Parmi les plus de 43,7 millions de personnes déracinées et les 12 millions d'apatrides dans le monde, près de 34 millions de personnes bénéficient de la protection et de l'assistance du HCR.

L'Afrique subsaharienne demeure la principale bénéficiaire de l'aide du HCR, à hauteur de 45,6% des besoins totaux pour l'année prochaine, suivie par le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord à hauteur de 15,7% puis par l'Asie et le Pacifique à hauteur de 14%.

Le HCR est quasiment entièrement financé par des contributions volontaires, principalement des gouvernements. C'est par lui que transite l'essentiel des financements internationaux visant à couvrir les besoins des déplacés de force dans le monde.