Une nouvelle approche régionale pour la question des réfugiés afghans

Le chef du HCR António Guterres a rencontré le Premier Ministre et le Ministre des Affaires étrangères pakistanais pour discuter de la nouvelle stratégie.

Le Haut Commissaire pour les réfugiés António Guterres, lors de sa rencontre aujourd'hui avec le Premier Ministre paskistanais Yousuf Raza Gilani pour discuter de la nouvelle stratégie.   © PID/Pakistan

ISLAMABAD, Pakistan, 2 février (HCR) - Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres a remercié le Pakistan jeudi pour son hospitalité envers les réfugiés afghans, tout en saluant l'engagement constant de ce pays pour la recherche de solutions durables à cette situation.

Pendant sa mission de deux jours, le Haut Commissaire a rencontré le Premier Ministre Yousuf Raza Gilani et le Ministre des Affaires étrangères Hina Rabbani Khar pour discuter d'un accord conclu à Dubaï cette semaine entre le Pakistan, l'Iran, l'Afghanistan et le HCR visant à mener une stratégie régionale pour trouver des solutions durables à la situation des réfugiés afghans.

La nouvelle stratégie sera présentée lors d'une conférence internationale qui sera organisée à Genève début mai. Cette réunion aura pour objectif de financer des programmes à l'intérieur de l'Afghanistan qui augmenteront l'attractivité et la durabilité des retours, tout en assurant un appui supplémentaire aux communautés qui accueillent des réfugiés afghans.

António Guterres, s'adressant aux journalistes à la fin de sa visite, a également appelé à une plus grande solidarité internationale avec le Pakistan et l'Iran, deux pays qui continuent à accueillir de nombreux réfugiés afghans depuis plus de 30 ans.

« A un moment où de nombreux pays ferment leurs portes aux personnes fuyant la violence et la persécution, la générosité du peuple et du Gouvernement pakistanais envers les réfugiés afghans mérite d'être davantage reconnue et appuyée de la part de la communauté internationale », a-t-il affirmé.

L'année dernière, un peu plus de 50 000 réfugiés afghans sont rentrés dans leur pays d'origine depuis le Pakistan, soit une baisse en comparaison de près de 110 000 retours enregistrés en 2010. Malgré cette baisse, le nombre de rapatriés afghans l'année dernière a représenté le plus important programme de rapatriement de réfugiés au monde.

« Désormais, la priorité », a ajouté António Guterres, « c'est de créer, à l'intérieur de l'Afghanistan, les conditions qui permettront un rapatriement volontaire à grande échelle. » Les réfugiés afghans seront plus réceptifs à la possibilité d'un retour une fois que les conditions nécessaires seront en place à l'intérieur de leur pays, a-t-il ajouté.

Le Haut Commissaire a également fait l'éloge du Gouvernement pakistanais qui a réaffirmé son engagement à un retour librement consenti et progressif des réfugiés afghans.

On compte actuellement environ 1,7 million de réfugiés afghans au Pakistan. Depuis 2002, plus de cinq millions de réfugiés afghans sont rentrés dans leur pays, dont une majorité avec l'aide du HCR.