Le déplacement augmente au Mali, le HCR lance un appel de fonds de 35,6 millions de dollars

Le HCR a lancé hier (jeudi) un appel de fonds d'un montant de 35,6 millions de dollars pour répondre à la crise humanitaire croissante causée par la nouvelle insurrection rebelle qui a éclaté dans le nord du Mali le 17 janvier dernier.

Environ 130 000 personnes ont été déracinées au Mali et ses alentours, depuis la reprise des affrontements entre l'armée malienne et les rebelles touaregs du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) - en violation de l'accord de paix de 2009 qui avait officiellement mis fin à la rébellion touareg au Mali.

Dans les pays environnants, l'afflux le plus important a été enregistré au Niger avec 28 858 arrivées. En Mauritanie, 22 958 réfugiés maliens ont déjà été enregistrés. Par ailleurs, 17 499 réfugiés maliens ont trouvé refuge au Burkina Faso. Davantage d'arrivées quotidiennes ont été enregistrées dans les pays voisins, alors que les attaques continuent dans tout le nord du Mali, où environ 60 000 Maliens sont déplacés internes. Ils ont besoin d'une aide humanitaire.

L'appel vise à couvrir les besoins de 85 000 personnes déracinées jusqu'à juillet 2012. Les fonds seront utilisés par le HCR pour fournir une assistance d'urgence aux déplacés au Mali et dans les pays voisins. Le HCR s'apprête à établir des camps plus loin de la frontière malienne dans les trois pays pour permettre aux réfugiés de recevoir de l'aide dans des endroits plus sûrs.

La majorité des personnes déracinées sont des Touaregs originaires de zones rurales. Il y a également des Songhai, des Moors et des Fulanis. Ces personnes sont hébergées dans des villages frontaliers reculés et arides qui subissent la crise alimentaire, une sévère sécheresse et l'insécurité générale prévalant à travers la région du Sahel. Les réfugiés ont désespérément besoin d'un abri. Ils ont également besoin de nourriture, d'eau, d'installations sanitaires, de soins de santé et d'éducation. De plus, ils ont besoin d'articles ménagers de première nécessité comme des matelas, des moustiquaires, des couvertures et des ustensiles de cuisine.

Le HCR a déjà acheminé des tentes et d'autres biens de secours essentiels au Niger, au Burkina Faso et en Mauritanie pour couvrir les besoins d'un total de 22 000 personnes. De plus, en Mauritanie, le HCR a acheté de la nourriture pour 20 000 personnes et a commencé à transférer des réfugiés vers le camp de Mbera, un ancien site que nous réhabilitons en réponse à l'afflux qui se poursuit. Au Niger et au Burkina Faso, des sites ont été identifiés pour transférer les réfugiés le plus loin possible de la frontière.

UNHCR Emergency response appeal for the Mali situation 2012 (en anglais)