Plus de 100 000 personnes ont fui le nord-ouest du Pakistan cette année

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Melissa Fleming – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 30 mars 2012 au Palais des Nations à Genève.

Au Pakistan, dans le cadre de la réponse humanitaire interagence, le HCR porte assistance à des milliers de familles qui ont fui les combats dans certaines parties des Zones tribales sous administration fédérale au nord-ouest, qui bordent l'Afghanistan.

Environ 101 160 personnes, principalement des femmes et des enfants, sont devenus des déplacés depuis le 20 janvier, lors du début des opérations de sécurité menées par les troupes gouvernementales contre les groupes militants dans la région de Khyber Agency. Une récente augmentation de l'intensité des combats pousse encore davantage de familles à fuir la région en quête de sécurité dans le camp de Jalozai, où le HCR les enregistre et leur fournit du matériel de secours de base. Une agence soeur des Nations Unies, le Programme alimentaire mondial, fournit une aide alimentaire. Jalozai est situé près de la ville de Peshawar, à l'ouest du pays, dans la province de Khyber Pakhtunkhwa, connue précédemment sous le nom de Province frontière du Nord-Ouest.

Les nouveaux arrivants expliquent avoir quitté leurs maisons à cause de la proximité des combats et après avoir été prévenus par les autorités de quitter la zone. Les systèmes sont en place pour identifier les familles et les personnes vulnérables et pour identifier les besoins spécifiques et leur donner la priorité dans la procédure d'enregistrement, d'allocation de tentes et de fourniture d'une assistance humanitaire.

Durant une seule journée cette semaine, mercredi, le HCR a enregistré un total de 1721 familles soit 7 054 personnes. La moyenne depuis le 17 mars se situe à 2 000 familles par jour. La vaste majorité choisit d'habiter en dehors du camp au sein de familles d'accueil. Par exemple, sur les personnes enregistrées dans le groupe de mercredi, seulement 515 d'entre elles sur le total de 7 0554 a choisi de vivre au camp.

Toutes les personnes enregistrées ont reçu un kit d'aide du HCR, un kit d'hygiène de l'UNICEF et un approvisionnement initial de nourriture pour un mois. Le nombre des personnes vivant à Jalozai s'élève désormais à 62 818 personnes sur lesquelles 47 134 vivaient déjà dans le camp avant le 17 mars. C'est désormais le plus important camp accueillant des déplacés au Pakistan.