Le Rwanda et l'Ouganda voient un afflux de nouveaux arrivants fuyant la violence en RDC

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Adrian Edwards – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 12 juin 2012 au Palais des Nations à Genève.

La violence dans l'est de la RDC continue à forcer des personnes à fuir vers les pays voisins.

Au Rwanda, et pour alléger les conditions de surpopulation dans le centre de transit de Nkamira, un nouveau site a été ouvert à Kigémé dans le sud du pays. Dimanche, le HCR a transféré un premier groupe de 141 réfugiés et un second groupe de 149 personnes a été transféré lundi.

Kigémé est un camp de tentes. 100 tentes, qui peuvent chacune accueillir cinq réfugiés, ont été déjà montées et 50 autres seront montées chaque jour. Le site dispose de latrines et d'un bloc de douches mais sa taille est limitée. Nous avons contacté les autorités locales pour rechercher de nouveaux terrains plus à l'intérieur de la forêt.

Les réfugiés à Kigémé auront accès aux services de santé locaux et un dispensaire devrait être établi bientôt dans le camp pour fournir des soins immédiats aux réfugiés. Les enfants réfugiés pourront être scolarisés dans des écoles gérées par le diocèse local.

Le centre de transit de Nkamira continue également à voir de nouveaux arrivants. 618 personnes y ont été enregistrées ce week-end, ce qui porte la population du camp à 12 549.

Dans le sud-ouest de l'Ouganda, nous voyons des arrivées régulières dans le centre de transit de Nyakabande. Hier, 205 personnes ont été enregistrées et hier soir, la population enregistrée dans ce camp s'élevait à 9053 personnes. La plupart de ces nouveaux arrivants sont des personnes qui fuient des centres existants accueillant des personnes déplacées internes en RDC même. Au Rwanda, nous souhaitons transférer les personnes ailleurs pour décongestionner le camp de transit.

Depuis avril, les combats au Nord-Kivu entre les troupes gouvernementales et les rebelles ont généré plus de 100 000 personnes déracinées, y compris des personnes qui ont fui vers le Rwanda et le district de Kisoro au sud-ouest de l'Ouganda. Depuis le début de cette année, le HCR a enregistré plus de 22 000 réfugiés congolais au centre de transit de Nyakabande en Ouganda, où ils reçoivent de l'assistance et un abri.