Une structure de toile au-dessus de chaque tente, pour l'isolation contre la chaleur

Au nord-ouest du Pakistan, des travaux pour l'amélioration des conditions de vie de milliers de familles déplacées sont en cours.

Lal Khan avec son fils, dans le nouvel abri construit au-dessus de leur tente. Ces abris sont fournis aux familles déplacées dans le camp de Jalozai pour assurer une isolation contre la chaleur l'été et le froid l'hiver.  © UNHCR/Q.Afridi

NOWSHERA, Pakistan, 11 juillet (HCR) - Alors qu'une chaleur torride sévit dans de nombreuses régions du Pakistan, le HCR mène des travaux afin d'améliorer la vie sous la tente pour 40 000 personnes.

Avec l'appui de la Commission européenne, le HCR construit des structures de protection contre les éléments et qui sont posées au-dessus des tentes dans le camp de Jalozai près de Peshawar. Ces structures offrent de l'ombre et des températures plus supportables dans cette région aride, où le thermomètre monte régulièrement au-delà de 45°C.

Une phase pilote du projet lancé le mois dernier a fourni à environ 120 familles des abris pour les tentes. Le projet vise à monter 8000 abris pour les tentes familiales, ce qui apportera un peu de fraîcheur à plus de 40 000 déplacés internes. Les abris sont prévus pour toute l'année et fourniront également une isolation en hiver, quand les températures sont négatives.

« Mes enfants ne pouvaient pas dormir dans la tente la nuit et, durant la journée, ils cherchaient un arbre offrant de l'ombre », a indiqué Lal Khan, 45 ans, l'un des bénéficiaires de ces nouveaux abris.

Des bâches en plastique fournissent de l'ombre aux familles qui vivent sous la tente. La toile poreuse posée autour de la tente offre un espace privé pour la famille et permet la circulation de l'air.   © UNHCR/Q.Afridi

Lors de la construction de ces abris, une structure de bambou est d'abord assemblée autour de la tente familiale. Puis des bâches en plastique sont placées à son sommet pour former un toit. Des toiles poreuses sont ensuite installées autour de la structure pour permettre la circulation de l'air, tout en servant de purda visant à créer un espace privé pour les familles. Les abris ont l'avantage d'agrandir cet espace pour la famille.

« Ces abris ont l'avantage de répondre à plusieurs problèmes à la fois », a indiqué Zelalem Mengistu, expert de HCR dans le domaine des abris. « Ils offrent une isolation contre la chaleur et le froid, ils protègent les tentes des vents forts et ils permettent aux familles de prendre leurs repas et d'avoir une vie sociale en dehors de la tente, tout en leur offrant un espace privé. »

Environ 12 900 familles déplacées vivent dans le camp de Jalozai. Presque la totalité d'entre elles, soit 12 700 familles, sont originaires de la région de Khyber Agency, alors que les autres sont originaires de la région de Bajaur Agency.

« Maintenant qu'ils ont un toit au-dessus de leur tête et qu'il y a davantage d'espace privé, mes enfants peuvent mieux se concentrer sur leurs études », a expliqué Lal Khan qui est arrivé à Jalozai il y a quatre mois, avec sa femme et leurs quatre enfants.

Par Qaiser Khan Afridi, au camp de Jalozai, Nowshera