Hommage aux travailleurs humanitaires risquant leur vie pour aider les autres

Cinq employés du HCR ont été tués ces 12 derniers mois. L'année 2011 a été la pire pour les attaques perpétrées contre les travailleurs humanitaires.

La star Beyoncé a aidé à attirer l'attention du public, à l'occasion de la Journée mondiale de l'aide humanitaire cette année, avec la sortie d'un clip vidéo musical enregistré au siège des Nations Unies à New York.  © UN Photo/Cliff Watts

GENÈVE, 21 août (HCR) - Le personnel du HCR a rendu hommage mardi aux travailleurs humanitaires tués, kidnappés ou victimes de violences dans l'exercice de leurs fonctions, y compris cinq collègues décédés ces douze derniers mois en Afghanistan, en République démocratique du Congo et en Syrie.

Une minute de silence a été observée et une couronne a été déposée à Genève dimanche 19 août, lors de la commémoration de la Journée mondiale de l'aide humanitaire qui rappelle le rôle essentiel de ceux qui aident les personnes affectées par le conflit ou les catastrophes.

« Pour la Journée mondiale de l'aide humanitaire, nous rendons hommage aux travailleurs humanitaires qui ont fait le sacrifice ultime de leur vie dans l'exercice de leurs fonctions. Nous célébrons le courage et le dévouement extraordinaires des travailleurs humanitaires à travers le monde », a indiqué l'Emissaire du Haut Commissaire du HCR, Angelina Jolie dans une déclaration.

« J'ai eu le plaisir et l'honneur de connaître, durant une visite au Pakistan, l'un de ces courageux travailleurs humanitaires avant qu'il ne soit assassiné [en 2009]. J'ai pu me rendre compte de l'infini dévouement de cet homme aimable et généreux. Son nom était Mr. Zill-e-Usman. »

Parmi d'autres événements à Genève, il y a eu un débat sur la couverture des crises humanitaires par les médias, le dévoilement d'une plaque commémorative en l'honneur des victimes de l'attentat suicide, le 19 août 2003, contre le bureau des Nations Unies à Bagdad en Iraq et une exposition photos.

Le travail humanitaire devient de plus en plus risqué et l'année 2011 a été la plus dangereuse de tous les temps. Des attaques majeures ont été perpétrées contre des travailleurs humanitaires, d'après la Base de données sur la sécurité des travailleurs humanitaires. Le nombre des victimes n'a jamais été aussi élevé avec 86 travailleurs humanitaires assassinés, 95 autres kidnappés et 127 blessés graves.

Beyoncé, la célèbre chanteuse, a aidé cette année à attirer l'attention du grand public pour la Journée mondiale de l'aide humanitaire avec la sortie d'un nouveau clip vidéo, « J'étais là. » Enregistré en live au siège des Nations Unies à New York, ce clip vidéo est la pièce maitresse d'une campagne mondiale de sensibilisation organisée par le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Un site (www.whd-iwashere.org) a été ouvert afin de permettre à tous ceux qui aident des personnes dans le monde à s'inscrire sur une carte virtuelle moyennant un système de balisage géo-localisé. Chaque personne est invitée à écrire un court message sur Facebook ou Twitter et à le poster. Ces messages sont automatiquement géo-localisés.

Dans le cadre de cette campagne, Twitter, Facebook et d'autres sites de réseaux sociaux sont utilisés pour communiquer auprès de centaines de millions de personnes, les exhortant à « s'engager à faire une bonne action, quelque part, pour quelqu'un d'autre. »

Par Christopher Reardon à Genève