Selon le HCR, l'état de santé des réfugiés au Soudan du Sud est alarmant

Quelque 170 000 réfugiés soudanais se trouvent désormais dans des camps de réfugiés situés dans l'Etat d'Unity et du Haut Nil au Soudan du Sud. Leur état de santé devient très préoccupant pour nous. Avec la pluie et le froid qui sévissent actuellement, nous voyons des réfugiés souffrant d'infections des voies respiratoires, de diarrhée et du paludisme.

Dans l'Etat du Haut Nil, près de la moitié des réfugiés sont âgés de moins de 11 ans. Il s'agit d'une proportion anormalement élevée dans les situations d'urgence de réfugiés, et c'est ce groupe d'âge qui souffre le plus. Leurs mères - ou autres tuteurs - sont souvent malades et faibles également, et ils ne peuvent pas s'occuper d'eux correctement.

A Yusuf Batil, un camp hébergeant 34 000 Soudanais originaires de l'Etat du Nil Bleu, 15% des enfants de moins de cinq ans (ou près de 1 600 enfants) souffrent de malnutrition sévère. Ils sont maintenant traités dans le cadre d'un programme spécifique pour recouvrir la santé.

Le HCR et ses partenaires ont lancé ce mois-ci un vaste programme de sensibilisation sur la santé et l'hygiène. Nous mettons un accent particulier sur une bonne hygiène de base. Nous essayons de faire comprendre aux réfugiés l'importance des fondamentaux comme le lavage des mains, la collecte de l'eau dans des seaux et des jerrycans propres ainsi que le fait de ne pas déféquer en plein air. Nous continuons à construire des latrines dans les cinq camps en tentant de suivre le rythme des nouveaux arrivants. Toutes les institutions d'aide humanitaire ont lutté pour maintenir une hygiène et un assainissement suffisants, le nombre des réfugiés ayant augmenté de façon spectaculaire depuis 99 000 en avril à presque 170 000 actuellement.