Le Chef du HCR salue l'engagement de l'Iran de maintenir l'espace d'asile

Le gouvernement iranien confirme son engagement de maintenir l'espace d'asile pour les réfugiés afghans et de légaliser les Afghans sans papiers vivant en Iran.

Une réfugiée afghane dans un atelier de couture en Iran. Le pays a pris l'engagement de garder l'espace d'asile ouvert pour les réfugiés.  © HCR/M.H.Salehiara

TÉHÉRAN, République islamique d'Iran, le 18 septembre (HCR) - Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, António Guterres a salué les assurances données par la République islamique d'Iran. Le pays a en effet garanti qu'il continuerait d'offrir un espace de protection pour les centaines de milliers de réfugiés afghans.

Cet engagement a été confirmé à M. Guterres pendant les réunions de samedi avec le président Mahmoud Ahmadinejad, le ministre des Affaires étrangères, Ali Akbar Salehi, et le ministre de l'Intérieur, Mostafa Mohammad Najjar. « Ils ont confirmé leur engagement de protéger et d'aider les réfugiés et le retour volontaire des réfugiés afghans », a déclaré Bernie Doyle, Représentant du HCR en Iran.

Le Haut Commissaire a également été informé en détail d'un programme iranien visant à offrir un cadre légal pour les Afghans sans papiers vivant en Iran - au moyen de l'émission de passeports par les autorités afghanes et de permis de résidence temporaire par le gouvernement iranien.

M. Guterres a également parlé à des représentants de réfugiés au cours de sa visite, la troisième qu'il a effectuée en Iran au titre de Haut Commissaire. Il a visité un centre de rapatriement volontaire à Téhéran qui émet également des cartes d'identité et des cartes d'enregistrement pour les réfugiés. Il a d'ailleurs reçu une de ces cartes en exemple.

M. Guterres a salué la politique généreuse de l'Iran envers les réfugiés afghans depuis plus de trente ans. « J'invite la communauté internationale à s'engager plus activement pour soutenir les réfugiés afghans en Iran et renforcer le programme de réinstallation », a-t-il déclaré.

Actuellement, l'Iran accueille quelque 800 000 réfugiés afghans. Plus tôt cette année, le pays a conçu une « stratégie de solutions » avec l'Afghanistan, le Pakistan et le HCR visant à soutenir le rapatriement, la réintégration durable et l'aide aux pays d'accueil. Cette stratégie a été adoptée lors d'une réunion internationale à Genève en mai dernier.

Pendant ses entrevues, le Haut Commissaire a également confirmé l'intention du HCR de poursuivre son engagement pour le rapatriement volontaire et de renforcer ses efforts en matière d'éducation et de santé.

Le HCR gère un programme innovant en matière d'assurance santé avec le gouvernement et une compagnie d'assurance locale, sa contribution symbolique consiste à financer l'éducation et la formation de milliers de jeunes réfugiés afghans.

Dimanche, au cours d'une cérémonie, M. Guterres a aidé à dévoiler un timbre-poste iranien émis pour commémorer le 60e anniversaire de la Convention du 1951 relative au statut des réfugiés.